Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stéphanie de Monaco : comment elle a réussi à surmonter la mort de sa mère

Interviewée par Le Point, Stéphanie de Monaco est revenue sur la mort de sa mère et la manière dont elle a surmonté ce drame familial.

Le 14 décembre 1982, la princesse Grace de Monaco perd la vie dans un terrible accident de voiture. Alors qu'elle n'a que 17 ans, Stéphanie de Monaco voit sa mère mourir sous ses yeux. Plus de 30 ans après le drame, elle révèle au Point comment elle est parvenue à surmonter ce moment tragique et quelle leçon elle en a tiré.

Plus soudée que jamais, après la mort de Grace, la famille princière monégasque apprend progressivement à se reconstruire. A 50 ans, sa fille, Stéphanie, a raconté comment sa vision de la vie a changé suite à la disparition de sa mère. Forte, aussi bien mentalement qu'émotionnellement, la princesse a appris à vivre avec la douleur.

"Émotionnellement, malheureusement, ce sont les gifles que vous assène l'existence qui vous rendent plus fort", a-t-elle déclaré. "Ce que l'existence nous présente, bon ou mauvais il faut le vivre. Il n'est pas toujours facile de prendre la bonne décision – moi-même je me suis trompée parfois. Mais tout à un sens", analyse-t-elle.

"Si on t'a gardée en vie, c'est qu'il y a une raison"

Entre un sentiment de culpabilité et d'injustice, Stéphanie de Monaco a été forcée d'accepter ce sort tragique et d'ainsi prendre la vie du bon côté.

"J'ai commencé à penser de cette manière après l'accident de voiture qui a causé la mort de ma mère. Lorsque je suis arrivée à dépasser ma colère, le sentiment d'injustice qui m'habitait, au lieu de m'apitoyer sur mon sort, je me suis dit : 'Attends, logiquement tu aurais dû disparaître toi aussi, si on t'a gardée en vie, c'est qu'il y a une raison'", a-t-elle confié au Point.

Aujourd'hui, maman heureuse et comblée, Stéphanie affirme que sa philosophie de vie a bien changé et comment elle s'en sert tous les jours depuis.

À ne pas rater