Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stéphane De Groodt : 5 choses à savoir sur l'acrobate des mots de Canal+

Dans "Le supplément" de Canal+, présenté par Maïtena Biraben, il manie les mots et le jeux de mots comme personne d'autre. Sa maîtrise de la langue française et son humour cinglant en ont fait l'un des chroniqueurs les plus emblématiques de la chaîne. Malgré cela, Stéphane De Groodt quitte "Le Supplément" à la fin du mois de juin 2014 pour se consacrer à de nouveaux projets. Mais que savons-nous réellement de lui ?

Enfant, c'était un cancre

Difficile à croire que ce génie de la verve était un cancre à l'école. Mais n'est pas là le mal des génies ? L'école, il l'a quitte à l'âge de 18 ans après plusieurs redoublements et sans diplôme en poche. Dans une interview accordée à Next Libération en avril 2013 il explique : "je ne parvenais pas à apprendre, j'avais trop de choses à faire. Je voulais aller sur la Lune, être pompier, comédien, pilote de course. Je ne comprenais pas pourquoi on ne pouvait pas tout faire."

Il a été pilote automobile professionnel

Stéphane De Groodt a eu une autre vie avant de se faire révéler par Canal+. Pendant 15 ans, ce jongleur des mots a été pilote de course "sur monoplace jusqu'à la F3000, j'ai fait tout le cursus" explique t-il dans une interview accordée à TVmag.lefigaro.fr. Ce n'est qu'au début des année 2000, lors qu'il rencontre Odile d'Oultremont (celle qui deviendra sa femme) qu'il arrête la course. Dans une interview accordée à Next Libération, il déclara que "Quand je l'ai rencontrée, elle m'a dit : "C'est quoi cet univers de débiles ? Je n'ai pas envie d'avoir un mari pilote."

Sa femme, son binôme

Avec Odile d'Oultremont, ils forment un duo tant sur le plan personnel, que sur le plan professionnel. Dans une interview donnée à TVmag.lefigaro.fr, il confie : "Je travaille beaucoup avec elle. Son avis et son regard sont essentiels". Ensemble ils ont écrit la série "File dans ta chambre" pour France 2.

Il rêve de cinéma

Acteur, c'est son rêve. Grâce à Francis Girod, producteur, scénariste français et membre de l'Académie des beaux-arts de l'Institut de France, Stéphane De Groodt tourne dans son premier film "Mauvais genres" avec Richard Bohringer en 2001. Il enchaîne ensuite les apparitions dans plusieurs films. Le succès arrive en 2008 grâce à son rôle de Numéric dans l'adaptation "Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques" avec Gérard Depardieu et Clovis Cornillac. En 2012, il apparaîtra de nouveau dans "Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté" dans un autre rôle. Depuis, on a pu le voir dans "Barbecue" ou encore la série télé "Mes amis, mes amours, mes emmerdes". En, quittant "Le Supplément" de Canal+, Stéphane De Groodt aspire à se consacrer entièrement au cinéma. Dans le Télé 7 Jours de la semaine du 21 juin 2014, il déclare qu'avec l'arrêt de sa chronique, il va "réaliser mon premier long-métrage, produit par Dany Boon."

Dany Boon, sa bonne étoile

Si Dany Boon va produire son premier long-métrage, leur première "collaboration" remonte au film "Supercondriaque", un film réalisé par Dany Boon. Pendant le tournage de ce film, Stéphane De Groodt lui présente le scénario de "Palais de justesse", un court-métrage qu'il venait d'écrire. Emballé par le projet, Dany Boon le produit. Lors du festival international du film de comédie de l'Alpe d'Huez 2014, ce court métrage se fait remarquer. Du coup, Dany Boon produira le premier long-métrage de De Groodt. Dans une interview accordée au site TVmag.lefigaro.fr, Stéphane dira même de Dany Boon : "Il m'a pris sous son aile. Il est tellement gentil et généreux !" avant de déclarer dans GQ en avril 2014 : "La rencontre avec Dany Boon m'a ouvert des portes."

J.D

À ne pas rater