Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stéphane Bern : l'hymne national britannique ''est né l'anus de Louis XIV''

Lorsque Stéphane Bern est invité à un dîner, il attire toutes les attentions. Surtout avec ses anecdotes toutes plus distrayantes les unes que les autres. Sa dernière en date ? La naissance de l'hymne national britannique qui serait "né l'anus de Louis XIV".

Stéphane Bern est une véritable mine d'anecdotes. Lundi 16 juin 2014, le présentateur "royal" était une nouvelle fois invité à la table d'Anne-Sophie Lapix dans "C à vous" sur France 5 pour présenter son dernier livre "Les pourquoi de l'histoire". Et après avoir révélé que les fesses de Pipa Middleton étaient fausses lors du mariage de sa soeur Kate Middleton en avril 2011, l'aristo français qui a récemment été décoré par la reine Elizabeth II, a raconté l'étonnante histoire de la création de l'hymne national britannique. Vous donnez votre langue au chat ?

"Vous savez comment est né l'hymne national britannique ? Je le sais parce que je le raconte. C'est né de l'anus de Louis XIV." Bon appétit ! Le présentateur de "Secrets d'Histoire" sur France 2 continue son (étonnante) explication et ajoute : "Louis XIV avait été opéré de la fistule parce qu'il s'était mis une plume du coussin du carrosse dans le derrière. Il a fallu l'opérer et quand il s'est rétabli, les Demoiselles de Saint-Cyr ont entonné un chant qui était 'grand Dieu sauve le Roi, Grand Dieu protège le Roi, vive le Roi' Et c'est Lully qui a mis ça en musique. Là dessus, il se trouve que Haendel était là, entend, prend la mélodie et l'amène en Angleterre et ça devient "God save our gracious Queen, Long live our noble Queen' et ça devient l'hymne britannique". Rien de mieux comme petite anecdote pour commencer un repas, vous ne trouvez pas ?

Cette petite histoire n'a évidemment pas manqué de faire rire les chroniqueurs. Jérémy Michalak a même plaisanté en lançant "Je la raconterai à Noël prochain, ça va beaucoup faire rire en famille". Voilà. Maintenant, vous aussi vous avez une anecdote "croustillante" à raconter lors de votre prochain dîner.

À ne pas rater
À découvrir