Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Stéphane Bern : ''Je ne m'aime pas assez pour me reproduire''

Pour la toute première fois, Stéphane Bern parle ouvertement de son homosexualité dans le journal Le Parisien. Une interview très révélatrice, où l'animateur star de France 2 se confie sur sa vie privée comme il ne l'avait jamais fait auparavant...

Il y a quelques jours lors d'une interview commune avec Cyril Hanouna, Stéphane Bern confiait aux journalistes de Télé 2 Semaines qu'il ne souhaitait pas évoquer son salaire en public. Mais il y a un autre sujet que l'animateur préféré de la reine d'Angleterre n'avait jamais abordé : sa sexualité. Si son homosexualité a toujours été un secret de polichinelle pour le public, Stéphane s'exprime ici pour la toute première fois sur le sujet : "Mon homosexualité ? Je ne l'ai jamais rendue publique. D'autres l'ont fait pour moi et je n'ai pas attaqué. La seule fois où j'ai attaqué, c'est quand on a dit que j'appartenais à un lobby gay. C'est faux."

Si Stéphane préfère ne pas en parler, c'est aussi parce que le spécialiste du gotha est un homme pudique. Remarqué dès le début de sa carrière pour son professionnalisme hors pair, sa culture et sa connaissance du monde des têtes couronnées, Stéphane a toujours choisi de mettre en avant son travail plutôt que sa vie privée. Une sage décision qui lui a permis d'acquérir une crédibilité sans précédent dans le milieu, et d'être toujours aussi populaire après tant d'années à l'antenne. Mais aujourd'hui qu'il n'a plus rien à prouver, Stéphane n'hésite plus à révéler quelques petites choses sur son intimité. Il avoue également au Parisien, que le désir de concevoir un enfant ne lui a jamais traversé l'esprit : "Je ne m'aime pas assez pour me reproduire."

Marqué par son enfance très stricte, et l'autorité implacable imposée par sa mère, l'animateur confesse pourtant ne pas exclure de se tourner un jour vers l'adoption. En attendant, Stéphane est un véritable papa poule avec ses chiens : "J'en parle comme de mes enfants. Dans la rue quand je dis 'Ma fille, viens ici', les gens pensent que j'ai vieilli ou que je suis devenu dingo. J'ai une passion pour eux. Les chiens vous apportent beaucoup, ils comprennent nos moments de doute, de solitude. On ne mesure pas l'estime de soi au nombre de téléspectateurs ou d'auditeurs. C'est un métier où l'espérance de carrière est assez réduite. J'ai eu des années heureuses, d'autres un peu plus dures."

Un réalisme et une honnêteté désarmante, qui ont sans aucun doute influé sur l'amour que lui porte aujourd'hui le public français.

À ne pas rater