Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Spotlight : le journalisme, un vrai 4e pouvoir

5 photos
Lancer le diaporama

La presse n'est pas là pour se soustraire à la justice. Mais quand tout le monde se tait, elle enquête. C'est ainsi que l'équipe de Spotlight va mettre en lumière le plus gros scandale de pédophilie ayant touché l'église catholique. Un hommage au journalisme construit comme un véritable thriller.

Spotlight est un supplément du Boston Globe, un des journaux parmi les plus importants de la ville de la côte Est des Etats-Unis. Spotlight, c'est une équipe de quatre personnes, uniquement des journalistes d'investigation qui ont carte blanche pour enquêter sur n'importe quel sujet, sans aucune contrainte de temps. Leur mission : mettre en plein jour des événements que l'on cherche à cacher au public. Et s'il est hors de question de substituer à la justice, les journalistes de Spotlight n'en n'ont pas moins les mêmes contraintes : il s'agit de révéler une affaire, d'en tirer une histoire qui remettra le journal sur le devant de la scène mais encore faut-il avoir des preuves de ce que l'on avance. Journalistes, ils l'ont l'obligation de vérifier leurs infos surtout que leur dernière enquête les entraîne dans les méandres du pouvoir religieux et de ses collusions avec le pouvoir politique, dans une ville très pratiquante où l'église catholique compte des soutiens de poids.

Une enquête journalistique qui se suit comme un film policier

Résultat, quand Walter Robinson (Michael Keaton) et son équipe (on y retrouve notamment Rachel McAdams) se mettent au travail, ils pensent juste enquêter sur les traces d'un prêtre pédophile. Et encore ont-ils eu besoin pour cela de l'arrivée d'un nouveau rédacteur en chef, qui venant de Miami pose un regard neuf sur Boston et ses luttes d'influence. Résultat, c'est lui qui impose le sujet alors qu'il divise la rédaction et la rédaction en chef : à Boston, on ne touche pas à une église puissante et omniprésente. Si les pressions viennent aussi d'en haut, il y a aussi des freins plus bas, au sein d'une population qui baigne littéralement dans un catholicisme fervent. Mais, au fur et à mesure de son enquête, l'équipe de Spotlight met à jour un véritable système. Il n'y a pas un prêtre mis en cause, mais près d'une centaine et surtout, les membres de Spotlight s'aperçoivent avec stupéfaction que tout le monde ou presque savait ! Y compris leur journal

Ce film est captivant et peut se regarder comme un bon thriller même si l'action est psychologique et pas physique. Néanmoins tous les ingrédients y sont : il y a du suspens, des découvertes incroyables, des temps forts, des temps faibles, des moments de doute, des épreuves, des conflits, mais aussi de l'excitation, des succès et le sentiment du travail accompli. La finalité n'est pas de se payer l'église mais de dénoncer le scandale des prêtres pédophiles et le système qui les couvrent depuis des années. Parce que plus elle gratte, plus l'équipe de Spotlight en découvre...

 

À ne pas rater