Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sophie Marceau : les confidences de son fils, Vincent Zulawski

Le 17 février dernier disparaissait le réalisateur polonais Andrzej Zulawski qui fut le compagnon de Sophie Marceau pendant près de vingt ans. Leur fils Vincent, né en 1995, s'est confié avec émotion au magazine Paris Match sur la disparition de son père.

Atteint d'un cancer depuis plusieurs mois, le réalisateur Andrzej Zulawski est décédé à Varsovie, à l'âge de 75 ans le 17 février dernier. Connue pour avoir réalisé "L'important c'est d'aimer" avec Romy Schneider ou encore l'"Amour braque" avec Sophie Marceau, il avait également écrit de nombreux romans dans sa langue natale, le polonais.

Cinéaste reconnu par ses pairs, il était un habitué des festivals de cinéma et notamment du Festival de Cannes, où il fait la rencontre de Sophie Marceau en 1981, alors que la star française n'est âgée de 14 ans. Trois ans plus tard, les deux artistes débutent une romance qui durera près de 20 ans. Ensemble, ils ont eu un fils, Vincent, né en 1995 et élevé par ses parents entre Paris, Los Angeles et Varsovie.

Alors qu'il vient de perdre son père, le jeune Vincent Zulawski a accepté de se confier au magazine Paris Match, dans une interview à laquelle il a répondu entouré de ses deux demi-frères, Xavier et Ignace Zulawski, les fils aînés du réalisateur.

Avoir des parents connus est autant un poids qu'un avantage

"Il me faisait rire, raconte Vincent. Je l'ai toujours vu rigoler. C'est comme ça que j'ai envie de me souvenir de lui" explique le jeune homme de 20 ans. Pour lui, le décès de son père est également l'occasion de se rapprocher de ses frères. "C'est la première fois que je rencontre mon frère Ignace, explique le jeune homme. Il vit aux Etats-Unis, et moi à Londres. On se retrouve à un moment tragique. Je sais que ça va nous renforcer" ajoute-t-il philosophe et positif.

Le fils de Sophie Marceau parle avec sincérité et ne fait d'ailleurs pas de mystère quant à la manière dont il a vécu la célébrité de ses parents. "Avoir des parents connus est autant un poids qu'un avantage. En France, à l'école, on ne faisait pas le lien. J'ai échappé à ça [...]" raconte Vincent. Et pourtant, lorsque les gens parviennent à établir ce lien, ils ne lui font aucun cadeau. "A l'université, il y a encore des gens qui me demande pourquoi je fais une école, et pourquoi je n'ai pas de piston... Je ne leur réponds pas", termine-t-il, fataliste mais bien décidé à se faire un nom par lui-même.

Retrouvez l'intégralité de l'entretien des trois frères Zulawski dans le Paris Match daté du 25 février 2016.

À ne pas rater