Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sonia Rolland : être métisse, une "difficulté" dans le monde du cinéma français

Aujourd'hui reconvertie actrice et réalisatrice, Sonia Rolland se donne beaucoup de mal pour prouver sa légitimité dans le microcosme du cinéma français. Elle a confié les obstacles qu'elle a pu rencontrer à ses débuts au magazine Closer. 

Il y a quinze ans, Sonia Rolland était élue Miss France 2000. Première reine de beauté d'origine africaine, elle a su tirer son épingle du jeu grâce à sa beauté métissée. Pourtant, aujourd'hui, elle explique que sa couleur de peau n'a pas toujours joué à son avantage, notamment depuis qu'elle a amorcé sa reconversion professionnelle dans le monde du cinéma.

Après son règne de miss, la jolie Franco-rwandaise manifeste rapidement la volonté de devenir actrice. Elle obtient le premier rôle de la série "Léa Parker" et réalise un de ses rêves. Malheureusement, travailler à la télé est pour elle un désavantage lorsqu'elle tente sa chance au cinéma. C'est ce qu'elle confie cette semaine au magazine Closer.

"Au cinéma, c'est toujours compliqué. Moi j'ai deux difficultés. Celle d'avoir eu un rôle très marquant, Miss France", explique Sonia Rolland dans un premier temps. En effet, il est connu que les anciennes miss ne réussissent pas toujours à se construire une véritable carrière artistique après leur règne. Jusqu'aujourd'hui, celles qui ont réussi à maintenir au top leur niveau de popularité, elles le doivent principalement à leur présence assidue sur les réseaux sociaux et à la fréquence à laquelle elles y postent des photos sexy.

Sonia Rolland : "Je ne suis ni noire, ni blanche"

Mais Sonia Rolland ne s'arrête pas là dans l'énumération des obstacles qu'elle a rencontrés. L'autre difficulté pour décrocher des rôles ? "Etre métisse. Je ne suis ni noire, ni blanche, donc on ne sait pas dans quelle case me mettre. Parfois je loupe des rôles parce que je ne suis pas assez typée. [...] 'Mais de quelle couleur pourraient être les enfants de Sonia dans le film ?'", lance-t-elle.

Parce que, pour elle, "il y a un peu un manque de volonté pour que les choses changent" elle a trouvé sa propre parade au problème : se lancer sans la réalisation. De l'autre côté de la caméra, la jeune femme affronte moins de déconvenues si injustifiées.

Un nouveau documentaire coréalisé par Sonia Rolland sur l'homosexualité et l'association Le Refuge sera diffusé sur la chaîne Teva, ce 28 mars 2015 à 22h25. L'interview intégrale de Sonia Rolland est à retrouver dans le Closer n°511, en kiosques ce 27 mars.

 

À ne pas rater