Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Soleil et protection : les quinquagénaires mauvais élèves !

Les quinquagénaires sont mauvais élèves lorsqu'il s'agit de se protéger du soleil.
Les quinquagénaires sont mauvais élèves lorsqu'il s'agit de se protéger du soleil.

Chaque année, c'est la même chose, les études et sondages s'enchainent et le résultat demeure inchangé : la cible la plus dure à atteindre lorsqu'il s'agit de messages préventifs sur les effets du soleil, ce sont les quinquagénaires. Leur négligence aurait des effets dramatiques sur leur santé. Messieurs dames, il n'est jamais trop tard pour bien faire !

A force de prévention et de sensibilisation aux effets du soleil sur la peau, nous nous sommes peu à peu habitués à mettre de la crème solaire avant de nous exposer. Corvée pour certains, réflexe pour d'autres, l'étape protection UV a fini par entrer dans les moeurs ou presque. Certaines franges de la population font de la résistance et continuent à se moquer des coups de soleils et des conséquences gravissimes que ceux-ci peuvent avoir sur la santé.

Les mauvais élèves... Pas ceux que l'on croit

Les adolescents sont souvent un peu réticents à l'idée d'appliquer toute recommandation santé ou bien-être faite par un adulte mais ce n'est cependant pas d'eux dont nous allons parler aujourd'hui. Et pour cause, les vrais mauvais élèves en ce qui concerne l'application de crème solaire, ce sont les quinquagénaires.

Une étude réalisée par l'hôpital d'Addenbrook à Cambridge s'est intéressée de plus près à ce public de quinquas rebelles qui pensent que la crème solaire, c'est comme le cancer : c'est pour les autres ! Leur attitude désinvolte a des effets catastrophiques sur leur santé puisqu'en Grande-Bretagne les cancers de la peau se développent tout particulièrement passé 50 ans.

Il n'est jamais trop tard pour bien agir !

Certes, ces maladies sont contractées après des années d'exposition mais ce que les médecins à l'origine de l'étude veulent prouver, c'est qu'il n'est jamais trop tard pour se protéger. Dans les cas où les cancers de la peau se déclarent à 60 ou 70 ans, on ne peut s'empêcher de penser que si le malade avait ne serait-ce que commencé à mettre de la crème solaire à 50 ans, le cancer aurait pu être évité. Même après toute une vie d'exposition au soleil, il n'est jamais trop tard pour adopter une bonne attitude vis-à-vis des rayons du soleil.

La journée du dépistage

D'ailleurs pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus à ce sujet et sur leur propre état de santé : bloquez votre jeudi 28 mai prochain. C'est à cette date que ce déroulera la journée nationale du dépistage du cancer de la peau. Pour trouver un centre participant, rendez-vous sur le site du syndicat nationale des dermatologues et vénéréologues.

AW

 

À ne pas rater