Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Shy'm, artiste torturée : "Quand je monte sur scène, je souffre"

En pleine promotion de son cinquième opus, "Solitaire", Shy'm est littéralement partout. Se confiant dans les pages du dernier numéro de Gala mais aussi dans les colonnes du Parisien, la chanteuse parle de la difficulté de son métier, des critiques et de son image provoc' qu'elle continue d'arborer fièrement. Focus sur ses dernières confidences. 

Récemment décriée en place publique (comprendre sur les réseaux sociaux) pour sa prestation sexy sur le plateau de "Danse avec les stars 5", Shy'm n'avait certainement pas envie de garder la langue dans sa poche. D'ailleurs, la chanteuse avait répondu aux critiques et s'était montrée très peu impressionnée par ce déferlement de colère, ce qui ne l'avait pas empêché de se rhabiller sur scène. En effet pour la seconde performance de son titre "L'effet de serre", Shy'm avait enfilé un peu plus de tissus. Pour Gala et Le Parisien, la chanteuse a tenu à revenir sur les derniers évènements survenus dans sa carrière.

"Shy'm est un personnage, bien loin de ce que je suis"

Shy'm virerait-elle schizophrène ? Tamara Marthe a en tout cas décidé de parler d'elle à la troisième personne et d'expliquer l'image provoc' qu'elle a développé depuis de nombreux mois. Tout ça ne serait l'oeuvre, en réalité, que d'un personnage ! "Shy'm est un personnage, bien loin de ce que je suis", avoue-t-elle à Gala. Quant à revenir sur les critiques reçues récemment, la chanteuse ne mâche pas ses mots : "Je tiens à rappeler que ce que je fais n'a rien à voir avec des bandes-annonces pour films érotiques ni avec des pubs pour des serviettes hygiéniques. Ce que je mets en scène est artistique, c'est sensuel". Celle qui partait récemment en guerre contre Ysa Ferrer, la chanteuse qui ne cesse de l'accuser de plagiat, confie que son métier n'est pas facile à assumer tous les jours. "Quand je monte sur scène, je souffre. Cette profession est extrême", déclare-t-elle dans les pages de Gala. Artiste torturée, Shy'm explique : "Ce métier me construit autant qu'il me détruit. C'est une relation maso, on attend les coups de fouet, on aime les applaudissements".

Shy'm : "J'aime provoquer"

Sous-couvert du personnage de "Shy'm", Tamara n'a pas peur de choquer. Et même, comme elle le confie au Parisien, elle adore ça. Schizophrène, on vous dit. La chanteuse adore exposer ses déboires sur Instagram et partager des baisers lesbiens qui font vivement réagir. "Je joue avec les réseaux sociaux depuis trop longtemps pour ne pas en connaître les conséquences. Je sais que ça va choquer, mais j'assume, car je soutiens cette cause et j'aime provoquer, brouiller les pistes. Je ne regrette rien", confie-t-elle. Sur scène, elle l'avoue, elle se permet tout. "Jamais je ne pourrais être topless sur une plage. Mais dans un show, on peut tout se permettre", déclare encore Shy'm. La chanteuse s'est prêtée à la confidence et ne le fait pas à moitié. Il y a quelques mois, elle se faisait arrêter pour conduite en état d'ivresse, un évènement sur lequel elle est revenue pour Le Parisien. "J'ai été contrôlée à 5 heures du matin. J'avais bu un petit coup, mais je n'étais pas ivre. On m'a gardée une nuit, parce que je suis Shy'm. Je n'ai pas droit à l'erreur", a-t-elle confié, "Je ne suis pas un exemple, mais mes proches savent que je ne me drogue pas, que je ne fume pas...". Assumant tous ses dérapages, Shy'm n'a pas fini de nous étonner.

À ne pas rater