Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sexisme à Hollywood : 34 ans, le début de la fin pour les actrices

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les stars de cinéma ne sont pas épargnées par le sexisme. À Hollywood, le début de la fin pour les actrice arrive avec la trentaine. Ça fait mal...

Une étude assez surprenante a été menée par le le Journal du Management (the Journal of Management Inquiry). Les statisticiens de cette publication se sont intéressés à l'âge et aux salaires des acteurs et actrices d'Hollywood. Il en ressort très clairement que le sexisme ordinaire a également sa place sur les prestigieuses collines de Los Angeles.

Le déclin de la trentaine

Alors que nous affirmions il y a peu que Julia Roberts est encore et toujours la reine absolue d'Hollywood malgré ses 46 ans, l'enquête révélée par le Daily Mail tend à prouver l'inverse. Et pour cause : dans le monde du cinéma américain, le cachet des actrices par film commence à baisser à partir de 34 ans. Du côté des hommes, c'est en revanche une stabilisation du salaire moyen par rôle qui se produit à la trentaine... Allez comprendre !

Les explications avancées sont déconcertantes. Chez un homme, un visage un peu mature (façon quinqua sexy) envoie au spectateur un message rassurant : le personnage sur l'écran est un homme d'expérience. En revanche, le visage d'une femme, lui est toujours plus apprécié lorsqu'il est jeune. Résultat : les femmes jeunes sont plus facilement embauchées, mieux payées. Alors qu'à Hollywood, acteurs et actrices débutent leur carrière avec des cachets tout à fait comparables, cette égalité des rémunérations change avec le temps.

Une injustice infirmée par le box office

Ce qui est fou, c'est que cette différence de salaires entre les hommes et les femmes ne peut absolument pas s'expliquer par les résultats des films au box-office. L'étude démontre qu'embaucher une femme âgée de plus de 32 ans pour un rôle n'aura aucune incidence sur le succès potentiel du film. En revanche, embaucher un homme de plus de 42 ans peut faire chuter les recettes d'un film de près de 17%. Au passage, on notera qu'un homme devient vieux 10 ans plus tard qu'une femme à Hollywood.

Vous avez bien compris : les directeurs de castings Hollywoodiens marchent sur la tête. Il y a encore du boulot côté égalité hommes/femmes un peu partout dans le monde et même à Hollywood.

AW

À ne pas rater