Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sexe : le vrai/faux de l'orgasme féminin et autres questions inavouables

Orgasme féminin, le vrai/faux.
Orgasme féminin, le vrai/faux.

Questions inavouables, piètres clichés ou simples idées reçues, mesdames et messieurs sachez une chose : on est au XXIème siècle (si, si) et l'orgasme féminin reste encore un mystère pour beaucoup d'entre nous. On va donc essayer de décortiquer quelques points importants ensemble aujourd'hui... Après tout, l'orgasme ça se partage. 

Alors voilà, s'il y a bien un réel problème dans l'histoire du sexe, c'est celui de l'orgasme féminin. Car même si quelques mystères sont levés depuis les années 60 (merci Virginia Johnson et William Masters), aujourd'hui encore, il peut faire peur. La cause principale ? Elle est simple, on ne peut simplement le localiser, ni le contrôler.

Where the fuck is the Point G ?

Zooey
Zooey
(Source : http://halpertjames.tumblr.com/)


Le point G est invisible, le point G est un mythe, le point G se trouve en bas à droite de la gauche du clitoris en passant par l'arrière... Bref, le Point G, c'est un peu le Père Noël de l'adulte, on en parle beaucoup, il fait rêver, mais au bout d'un moment on se demande s'il existe vraiment. Pour celles et ceux qui le cherche encore on vous rassure : OUI il existe. Ça, c'était pour la bonne nouvelle. La mauvaise c'est que personne ne peut le localiser précisément. Fort heureusement, il existe autant d'hypothèses sur sa localisation que la Joconde n'a de vies. En gros, la fameux Point G se trouverait au-dessus de l'orifice vaginal, vers la paroi abdominale, le long de l'urètre. Loin de nous l'idée de vouloir vous décevoir ou de casser la part de mystère autour de lui mais en fait, ce fameux "Gégé" n'est autre que la prostate féminine.

Cliché numéro 1 : L'orgasme féminin est une histoire de positions


FAUX ! Archi faux ! Si quelques positions sexuelles peuvent favoriser l'orgasme féminin (la femme dessus étant le "bestseller"), d'autres stimulants aident largement. Le premier ? Le fantasme. Certaines peuvent rêver de se faire attacher, d'autres s'imaginent au milieu d'un club libertin... et quelques-unes vont jusqu'à imaginer de la laine de chèvres turques (chacun ses fantasmes, ça ce n'est pas notre problème) bref, penser et se concentrer, ça aide beaucoup. Les sexologues recommandent également vivement de respirer profondément pendant l'acte et de donner de solides coups de hanches... tout en poussant des gémissements dans les tons graves. Ça active le plancher pelvien. True Story.
Barney.
Barney.
(source : http://natnotnad.tumblr.com/)

Cliché numéro 2 : l'orgasme est primordial dans la vie de couple



Là encore, faux ! Certes, l'orgasme est important, mais le but premier d'un rapport sexuel n'est pas de "jouir" mais plutôt d'offrir un rapport charnel entre les corps. C'est joliment dit n'est-ce-pas ? Surtout qu'une femme peut éprouver beaucoup de plaisir sans jamais atteindre l'orgasme. Bref, il ne doit jamais être le but ultime. Parce que chercher quelque chose à tout prix, ça stress et le stress, empêche l'orgasme de venir. CQFD.

Cliché numéro 3 : l'orgasme, c'est bon pour la santé


Cette fois-ci, on vous répond : VRAI. Et oui, l'orgasme peut compter des dizaines et des dizaines de vertus, donc certaines que vous pouvez à peine imaginer. Sachez déjà que ça augmente considérablement la production d'oestrogènes, rend de bonne humeur et évacue le stress. C'est déjà pas mal. Mais ce n'est pas tout, un orgasme aide à combattre les crises d'insomnie (la bonne excuse pour réveiller Pierre, Paul ou Jacques à 3h du mat') et c'est très bon pour le coeur. Vous en voulez encore ? L'orgasme renforce le système immunitaire et permet d'éviter quelques petits rhumes. C'est quand même plus sympa que la gelée royale au petit dej.

Cliché numéro 4 : il existe deux orgasmes différents


Là encore, c'est... plus ou moins vrai. Attention, on va devoir prononcer des mots scientifiques et autres termes barbares mais voilà le topo : nous, les femmes, nous avons un nerf pudendal et un nerf pelvien. Et ils sont tous les deux des déclencheurs d'orgasme à leur manière. Le premier est un vecteur de plaisir pour la vulve et le deuxième, comme son nom l'indique, s'adresse aux muscles pelviens. En gros, l'un s'adresse plutôt aux parties génitales tandis que l'autre (quand il y arrive) titille la prostate féminine (souvenez-vous, le FAMOUS point G). Deux orgasmes stimulés différemment mais qui se ressemblent beaucoup. Il est dans 90% des cas impossible de dire si on a eu un orgasme plutôt "clitoridien" ou "vaginal". Certes, c'est peu commode mais finalement le plus important c'est le résultat final, non ?
Kristen Wiig
Kristen Wiig

(source : http://mayawiig.tumblr.com/)

Cliché numéro 5 : les femmes sont multiorgasmiques

Là encore, c'est vrai et faux. Certaines femmes sont multiorgasmiques, mais pas toutes. En gros, certaines petites chanceuses peuvent avoir plusieurs orgasmes à la suite sans même avoir besoin de pause, contrairement aux hommes. Généralement, il s'agit d'orgasme vaginal et non clitoridien et dans la plupart des cas... ils sont stimulés par la masturbation et non un simple acte sexuel. A vos sextoys.

Autres points à savoir :

- L'orgasme féminin dure entre 10 et 60 secondes (le masculin lui dure maximum 10 secondes).

- Il est tout à fait possible de jouir en rêvant. Certains scientifiques espèrent même qu'il sera possible un jour d'avoir un orgasme par la pensée.

- Il existe 4 phases pour atteindre l'orgasme : la phase d'excitation, la phase de plateau, la phase orgasmique et la phase de résolution.

Avec tous ses points différents, il ne vous reste plus qu'à vous mettre à l'acte et comme le dirait le gros méchant de "Taken" : BON CHANCE.

Liam
Liam
(source : in-love-with-movies.tumblr.com)

"Make love, une éducation sexuelle" par Ann-Marlene Henning et Tina Bremer-Olszewski
Aux éditions Marabout
Prix : 17.90€

A.B
À ne pas rater