Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ségolène Royal, une Marianne infidèle malgré elle : ''c'est inadmissible''

Être un personnage public, ce n'est pas de tout repos, d'autant plus qu'il faut faire très attention à son image. Du coup, on comprend un peu l'agaçement de Ségolène Royal face à l'utilisation de son visage par un site de rencontre extra-conjugales...

C'est ce qui s'appelle un lancement réussi. Pour son ouverture le 21 novembre, le site spécialisé dans les rencontres extra-conjugales VictoriaMilan.com crée le buzz. Il faut dire qu'utiliser une photo de la femme politique Ségolène Royal avec une crinière de sirène dans une tenue de la Liberté sur fond de drapeau bleu blanc rouge, il fallait oser. Le slogan du site : "Laissez libre cours à votre passion, ayez une affaire."

Une histoire qui a de quoi faire sourire et qui a fait le tour des réseaux sociaux mais la principale intéressée n'a pas vraiment apprécié de voir son visage utilisé pour promouvoir l'infidélité. Le site affirme pourtant avoir choisi la Française comme "égérie" par admiration. Aishah Vassallo manager de Digisecmedia a déclaré au Figaro qu'il s'agissait de trouver "quelqu'un de "libre" pour incarner "la liberté et la passion qui manquent à la vie de tant de gens mariés ou en couple. La femme libre qu'est Ségolène Royal est la meilleure personne pour incarner notre vision".

Tout aussi flatteur le geste soit-il, Ségolène ne digère pas et fait part de son agacement dans les colonnes du Figaro : "Je trouve inadmissible l'utilisation de mon image et de mon nom à des fins commerciales. C'est une violation de la loi, et notamment de l'article 9 du Code civil. J'ai engagé des démarches pour leur demander de retirer cette campagne."

L'infidélité, ce n'est donc pas la tasse de thé de Ségolène Royal. Elle peut pourtant s'estimer heureuse de ne promouvoir "que" les relations extra-conjugales parceque cela aurait pu être pire. De l'autre côté de la Manche, le Prince Harry a ainsi eu la chance de voir son portrait promouvoir un bar gay dans le quartier de Soho à Londres. Une mésaventure similaire est arrivée à un autre Harry, Styles, qui a vu son visage et sa crinière tendance placardés dans Sydney pour faire la pub de la soirée "The Homo Disco" du bar Banjee au moment du passage du Take Me Home Tour en Australie.
À ne pas rater