Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Ségolène Royal : la tornade bleue de l'Elysée

Ce mercredi matin, conseil des ministres oblige, Ségolène Royal s'est rendue à l'Elysée. Et pour l'occasion, la madame écologie du Gouvernement a opté pour un total look bleu des pieds à la tête. La grisaille dans son vestiaire ? Elle ne connaît pas.

Entre les tarifs des péages, jugés abusifs, le machisme ambiant et la sortie du "tout nucléaire" prônée par Ségolène Royal, l'emploi du temps de la ministre l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie est bien rempli.

Celle qui s'est rendue la semaine dernière à Jérusalem pour assister aux obsèques des quatre victimes juives de l'Hyper Cacher était ce matin à l'Elysée pour assister au traditionnel conseil des Ministres.

Mais à la voir, sur le perron de l'Elysée, c'est surtout son look qui détonne. A l'opposé de Najat Vallaud-Belkacem, la toute jeune ministre de l'Education, qui a fait le choix de s'abonner aux looks plus stricts voire mémères pour faire moins de vagues, Ségolène Royal, elle, mise sur la couleur.

Déclinant le bleu sous toutes ses nuances, la ministre nous en met plein les yeux. Attention, rien de décalé ou d'obscène, elle s'affiche tirée à quatre épingles.

Du bleu des pieds à la tête

Chemisier bleu et blanc, jupe du même acabit, veste bleu azur, escarpins bleu nuit et écharpe bleu ciel, Ségolène Royal fait souffler un vent printanier devant les photographes. Coiffée d'une queue de cheval sage, "l'emmerdeuse" (dixit L'Express) s'est transformée en vague bleue. Pour preuve : même son Bic affiche cette couleur !

Un look qui lui permet de se distinguer très nettement des autres membres du gouvernement, adeptes d'un noir clairement plus sobre. A soixante-et-un ans, celle qui pourrait bien décider la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (la plus vieille d'Europe) manie l'élégance avec doigté.

À ne pas rater