Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Scandal : rencontre avec les machiavéliques Bellamy Young & Jeff Perry

Festival de Monte-Carlo, 9 juin 2014. Sous un soleil de plomb, nous avons rendez-vous avec deux acteurs d'une série phare et qui fait beaucoup de bruit :  "Scandal". Rencontre avec Bellamy Young (aka Mellie Grant Première dame) et Jeff Perry (Cyrus Beene, le chef de cabinet de la Maison Blanche).

Le Festival de Monte-Carlo est l'endroit rêvé pour rencontrer les acteurs de ses séries fétiches. Et parmi celles qui marchent le mieux, il y a "Scandal" avec Kerry Washington en tête d'affiche. Le 9 juin dernier nous avons rencontré autour d'une table ronde Bellamy Young, qui interprète la Première dame des USA et Jeff Perry, chef de cabinet du Président. Interview.

Lorsque vous avez découvert le script de "Scandal" il y a 3 ans, saviez-vous déjà que la série serait un tel phénomène ?

Bellamy : Vous savez, aucun script de Shonda (ndlr : Rhimes, créatrice de la série) ne ressemble à un autre. Et je peux vous dire que le premier script de "Scandal" que j'ai lu était à des années lumières au dessus de la plupart des scénarios que j'avais lu auparavant. Pourtant, je passais les auditions pour un second rôle qui n'avait que deux répliques à ce moment là. Mais la qualité de ce pilote était telle que j'ai compris une chose : on mettait en place une série unique. Evidemment, on ne sait jamais vraiment comment le public et la chaîne télé vont accueillir une série mais j'avais un bon pressentiment.

Cette série est pleine de rebondissements, comment réagissez-vous lorsque vous recevez les scripts des nouveaux épisodes ?

Jeff : On s'amuse vraiment beaucoup. On tweet souvent avec les téléspectateurs pendant les diffusions, juste pour voir comment ils réagissent. Nous, les acteurs de la série, nous sommes un peu comme ces spectateurs et nous réagissons de la même manière que les fans du show.

Bellamy : oui c'est vrai, nous sommes les premiers spectateurs au final ! Quand on découvre les scripts des nouveaux épisodes nous sommes comme des enfants. Joshua Malina lit tout le temps la dernière page pour voir si son personnage meurt ou pas. Du coup un jour on l'a piégé. L'année dernière, Shonda a ajouté une fausse scène dans son script où elle tuait le personnage de Josh, David Rosen. Quand il a commencé a regarder la dernière page et qu'il est tombé là dessus, son visage s'est décomposé ! Après il a ouvert mon script et il s'est rendu compte que c'était une blague, c'était vraiment drôle.

Est-ce compliqué de développer un personnage sans vraiment savoir ce qui lui sera reservé jusqu'à la lecture du prochaine script ?

Bellamy : Non, parce qu'au final dans la vie c'est exactement la même chose. On essaye de donner le meilleur de ce qu'on peut donner...

Jeff : Voilà, dans la vie c'est pareil, on ne sait jamais vraiment où on va aller. Et en tant qu'acteur on ressent encore plus cela, mais c'est comme un cadeau car ça nous force à nous concentrer sur le présent.

Jeff, votre personnage s'assombri au fil de la série, on peut même dire que vous êtes radicalement l'opposé d'un personnage un peu moral...

Oui, c'est vrai que mon personnage, Cyrus, est de plus en plus dark. Je me demande même jusqu'où il va pouvoir aller, quelle profondeur des enfers il peut toucher ! Mais il y a un épisode où il dit quelque chose de très fort : "Certains hommes sont fait pour être heureux... d'autres sont fait pour être grands". En lisant ça je me suis dis que mon personnage allait peut être avoir un fond moral... mais en fait pas du tout.

Est-ce plus fun de jouer un personnage un peu machiavélique ?

Bellamy : Ahah oui ! On adore ça ! Il y a rien de plus marrant que de jouer un personnage moralement ambigü. C'est la première fois que je vis une aventure où je découvre sans cesse les nouvelles facettes d'un personnage. C'est jouissif, surtout en tant que femme dans la quarantaine, car ce genre de rôles est assez rare. Mais dans le monde de Shonda, nous, les femmes, sommes compliquées, pleines de potentiel... Comme beaucoup de femmes finalement.

Jeff : Le pire c'est que j'ai failli passé à côté de ce personnage car au début Shonda avait peur que les gens se souviennent de moi comme "le père de Grey dans "Grey's Anatomy". Mais je suis marié à la directrice du casting alors.. (rires). Nous avons lu le script, nous en avons beaucoup parlé et elle m'a dit "Tu dois regarder ça, tu vas adorer". Et Shonda en principe n'aime pas mélanger les acteurs de ses séries alors je suis allé lui parler et je lui ai dis "Je sens bien ce personnage, s'il te plait donne moi une chance". Elle a réfléchi et elle a accepté.

Depuis la première saison, "Scandal" cartonne aux Etats-Unis, même Barack Obama a avoué être un grand fan. Comment avez-vous réagi en apprenant cela ?

Bellamy : J'étais invitée cette année au dîner des correspondants à la Maison Blanche au côté de Tony Goldwyn, qui joue mon mari (et le Président des USA) dans le show. C'était vraiment incroyable, un véritable honneur. Quand je me suis finalement approchée de Michelle Obama elle m'a tout de suite parlé de l'assassinat d'un des personnages (rires). Je ne savais tellement pas quoi répondre que finalement je l'ai juste pris dans les bras ! Le moment où Tony a rencontré Barack Obama était également hilarant, ils se sont mutuellement salués et ont tous les deux dit "Bonjour Monsieur le Président", c'était adorable.

Propos recueillis par Aurélia Baranes.

À ne pas rater