Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Savages : Aaron Johson, le style atypique du héros d'Oliver Stone

Cette fin d'année sera celle d'Aaron Johnson ou ne sera pas. A l'affiche du dernier Oliver Stone "Savages", il se plongera dans l'univers romantico-dramatique du film "Anna Karenine" aux côtés de Keira Knightley en décembre. Acteur au C.V. sérieux, il fait aussi figure de véritable personnage côté style avec des apparitions tapis rouges toujours inattendues.

Si Aaron Taylor-Johnson est un nom dont on entend de plus en plus parler ces derniers temps, il est loin d'être un petit nouveau. C'est à 6 ans que le britannique se lance dans le cinéma. Avec son sourire en coin et ses yeux bleus, il devient la coqueluche des jeunes filles dans le film "Le journal de Georgia Nicholson" adaptation de la série de romans éponymes. Âgé à l'époque de 18 ans, il aurait pu suivre une carrière façon "jeune premier" à laquelle son physique avantageux le destinait. Crinière un peu ébouriffée, veste tendance et jean bien coupé, il fait son petit effet sur tapis rouge.

Mais non, à des comédies romantiques, Aaron préfère s'attaquer au biopic "Nowhere". En incarnant John Lennon à l'écran, il s'offre une aura nettement plus indé et arty, un changement qui se ressent sur son style. Au cours du tournage, il rencontre celle qui est aujourd'hui sa femme, Sam Taylor-Wood, de 23 ans son aînée. Visiblement désireux de faire plus viril, celui qui jouait dans la catégorie des "puceaux" , notamment avec son rôle dans "Kick-Ass" se met à la pornstache, laisse pousser ses cheveux de façon wild et se complait dans l'expérimentation stylistique. Chemises bien coupées, vestes aux imprimés inattendus ou bien complet-veston, il a un goût pour les allures de dandy désuet, logique me direz-vous pour un anglais. En plus il porte très bien le smoking.

Risqué mais surtout très personnel, son sens du style tape dans l'oeil du monde de la mode et il décroche en 2010 le prix "Smirnoff Black Most stylish" aux GQ Awards avant de piquer son prix du britannique le mieux habillé à Robert Pattinson en 2011.

En attendant de le voir en comte russe dans la fresque historique "Anna Karenine", on court le voir en hippie dealer dans "Savages". Deux styles qui représentent bien la personnalité stylistique plutôt complexe de ce futur grand nom d'Hollywood.

A découvrir en images sur Puretrend.

À ne pas rater
À découvrir