Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sandrine Kiberlain, transformée par son coma post-accouchement

Sandrine Kiberlain a failli ne pas survivre à son accouchement. Quelques heures après la naissance de sa fille, elle est tombée dans le coma. À son réveil, elle n'était plus cette actrice timide et complexée, mais une femme sûre d'elle. Le coma a changé sa vie.

Il y a quinze ans, Sandrine Kiberlain donnait naissance à sa fille, Suzanne. Mais rien ne s'est passé comme prévu. Quelques heures seulement après l'accouchement, l'actrice césarisée pour "Neuf mois ferme" a été victime d'une attaque cérébrale qui l'a plongée dans le coma. Elle a réchappé de justesse à des dommages irréversibles grâce à une opération risquée. Dans les jours qui ont suivi son réveil, Sandrine Kiberlain était quelque peu perturbée. "Quand on lui montrait la photo d'une poule, elle répondait 'lunette', c'était n'importe quoi. Mais elle était sauvée", raconte sa soeur, Laurence, dans le magazine Next cette semaine.

Le passage à l'âge adulte pour Sandrine Kiberlain

L'impact de ce drame a été bien plus puissant que Sandrine Kiberlain ne l'avait imaginé. "J'ai l'impression de m'être réveillée, d'être devenue une adulte et d'avoir pris ma vie en main", explique-t-elle dans le magazine de Libération. "D'être passé de la jeune fille un peu flottante à la femme qui a les pieds sur terre". Ce qui a d'ailleurs influencé son jeu d'actrice. Elle est ainsi passée de rôles "d'adolescente errante, sauvage, indéfinie" à des personnages avec des "caractères plus concrets, plus drôles et contemporains".

Un changement bienvenu qu'elle avait déjà évoqué dans les pages de Vogue en 2014 : "J'ai été, je crois, une fille un peu rigoureuse, un peu coincée, empêchée. (...) J'ai le sentiment que je ne participais aux choses que dans les films. Dans ma vie, je ne participais à rien, j'étais totalement en retrait, je me contentais d'observer".

Sandrine Kiberlain, mère poule et admirative

De son propre aveu, Sandrine Kiberlain entretient une relation fusionnelle avec sa fille, dont le père est Vincent Lindon. Une proximité due, justement, à son accouchement traumatisant : "J'ai vécu l'accouchement dans le flou total, et, le lendemain, je suis tombée dans le coma. Durant deux jours. Je crois que pendant longtemps, j'ai eu besoin d'être tout le temps avec ma fille, comme pour tenter de rattraper ce temps perdu", confiait-elle en en avril 2014 à Psychologies Magazine.

À ne pas rater