Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sandrine Kiberlain décomplexée : 'J'ai été une fille rigoureuse et coincée'

Si on a découvert une Sandrine Kiberlain terriblement drôle et décomplexée dans "9 mois ferme", il n'en a pas toujours été le cas. L'actrice française s'est confiée dans les pages du dernier numéro de Vogue sur le tournant (burlesque) qu'a pris sa carrière depuis !

Depuis qu'elle a été récompensée aux César 2014 par le prix de la Meilleure Actrice pour "Neuf mois ferme", la carrière de Sandrine Kiberlain semble être entrée dans une nouvelle ère. D'ailleurs, l'actrice française s'est confiée au magazine Vogue à ce sujet. Revenant sur ses débuts et ses premiers rôles timides, elle prend du recul et raconte comment elle est passée de "fille un peu coincée" à actrice burlesque. Focus sur ses confidences !

"Dans la vie, j'ai ce côté godiche, décalé, fantaisiste"

Sandrine Kiberlain est revenue sur le succès de la comédie piquante d'Albert Dupontel, "Neuf mois ferme" pour laquelle elle a été récompensée aux César. D'ailleurs, ce succès, l'actrice n'en a jamais douté, comme elle l'avait confiée à Programme-TV, tout comme elle savait qu'il y avait une femme burlesque qui sommeillait en elle. Parce que dans la vie la jolie blonde l'avoue à Vogue : "J'ai ce côté godiche, décalé et fantaisiste". Il suffisait seulement de le libérer. Parce qu'avec "Neuf mois ferme", c'est bien le statut d'actrice burlesque moderne française qu'a atteint Sandrine Kiberlain. Si ce nouveau tournant dans sa carrière a mis du temps à venir, la comédienne explique : "Il y a eu des prémisses à ce burlesque tout au long de ma filmographie". A travers ses rôles incontournables, elle raconte : "J'ai mis des années à semer dans mon jeu des petits renseignements, des cailloux : voilà ce que je suis capable de jouer, si tant est que vous vouliez vous aussi aller vers autre chose". Des indices qui ont fini par payer notamment après son rôle dans "Rien sur Robert" dont elle confie : "Mon petit numéro au café n'était pas passé inaperçu, j'ai reçu beaucoup de scénarios où j'étais la fille décalée".

"J'ai été une fille un peu rigoureuse, un peu coincée"

Avec du recul, l'actrice n'est pas forcément tendre avec celle qu'elle était par le passé. "J'ai été, je crois, une fille un peu rigoureuse, un peu coincée, empêchée", raconte-t-elle à Vogue, "Alors aujourd'hui, c'est bête à dire, mais comparé à cette époque, c'est carrément l'éclate !". Celle qui se demandait encore récemment pourquoi on la choisissait encore dans le métier explique ce sont ces personnages qui lui ont permis d'être de plus en plus décomplexée. "Cette confiance, elle est arrivée par les rôles, par le cinéma", dit-elle avec sincérité avant d'ajouter, "j'ai le sentiment que je ne participais aux choses que dans les films. Dans ma vie, je ne participais à rien, j'étais totalement en retrait, je me contentais d'observer". Heureusement, aujourd'hui, cette période est révolue pour Sandrine Kiberlain qui "savoure" cette nouvelle ère et qui fourmille de projets de comédies. On n'a pas fini d'entendre parler d'elle !

À ne pas rater