Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

San Francisco bannit la fourrure : le poil est-il finit dans la mode ?

Fendi
Fendi

A partir de 2019, la vente de fourrure neuve sera interdite à San Francisco. Alors que de plus en plus de marques renoncent à la luxueuse matière, on peut s'interroger sur son avenir dans la mode. 

La fourrure véritable est-elle définitivement hors tendance ? La ville de San Francisco vient de porter un nouveau coup dur à la luxueuse matière en n'en bannissant purement et simplement la vente. A partir du 1er janvier 2019, il sera interdit de commercialiser toute pièce neuve en fourrure (les produits vintage, en mouton ou en agneau seront eux toujours autorisés). Les commerçants ont jusqu'en 2020 pour écouler leur stock. Une décision faisant de San Francisco la plus grand ville à adopter ce genre de mesure et qui interroge : la fourrure a-t-elle encore un avenir mode ?

Adieu la fourrure ?

Pendant longtemps, la fourrure a été la matière chérie. Luxe ultime et véritable marqueur social, on chérissait son vison comme preuve de ses comptes en banque pleins à craquer. Les créateurs en usent et abusent, les maisons lancent des lignes fourrure et les militants de la Peta sont vus comme des énergumènes sans sens du style. Mais prise de conscience oblige, à l'heure où les réseaux sociaux poussent l'industrie à rendre des comptes, la fourrure ne fait plus l'unanimité.

Tom Ford, Gucci et dernièrement Versace, les marques s'engagent petit à petit à ne plus utiliser la fourrure. Et si certaines maisons comme Saint Laurent ou Fendi font de la résistance, le faux poil a lui conquis le podium. Si les lobbys de la fourrure ne manquent pas de rappeler les mauvais effets écologiques de la "fake fur" en plastique, elle semble bien être devenue la nouvelle alternative des fashionistas responsables.

La mode deviendrait-elle plus responsable envers les animaux ? C'est un fait. Mais le chemin semble encore long avant qu'elle se demande d'où provient le cuir de ses sacs...

Clément Laré

À ne pas rater