Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Sac M de Maje : la maroquinerie du désir, ascendant hippie couture

Avec son dernier sac très inspiré, la marque Maje crée le désir avec un grand M. M, comme le nom de ce sac siglé, qui devance le printemps en beauté et s'annonce comme le nouveau compagnon de la femme, 24 heures sur 24. A l'heure de sa mise sur orbite, Puretrend fait les présentations : coup de foudre garanti.

Un bijou, mais aussi un bonbon. Craquant, stylé, irrésistible : les adjectifs manquent pour qualifier ces quelques centimètres carrés de peausserie, dans l'esprit de la dernière Fashion Week française. La marque Maje, bien connue pour ses créations cools et chics, réussit avec ce nouveau sac le tour de force de mettre un cachet typiquement parisien et l'esprit couture en bouteille. Un bel exploit pour le label, qui peut ainsi s'enorgueillir de rivaliser avec les plus grandes maisons : car, in fine, un sac parfaitement dessiné n'est-il pas l'apanage d'une enseigne qui a du style ?

Un élégant versatile et unique

Compact, luxueux, versatile, M le béni n'a rien à envier à ses prédécesseurs. Identifiable au premier cours d'oeil avec sa forme carrée et ses franges sauvages, il brille par son intelligence et son sens du détail : poignées incrustées, bords francs, anse amovible pour un porter épaule, embossage en lettres d'or et surpiqures impeccables... il a tout d'un grand, du coffre et de la gueule. Printanier dans ses sept couleurs – du bleu pastel au nude, de l'émeraude "peace" au camel chic en passant par un indispensable noir rock –, on l'imagine déjà accroché au bras d'une fille pressée qui compile les rendez-vous et les heures sup', du matin aux douze coups de minuit. M comme Milgrom (le nom de sa créatrice), M comme Maje... M le divin : sigle, majuscule, mais aussi signature et apostrophe sur lequel on se retourne – forcément.

Une future pièce de collection qu'on peut aisément s'offrir

Un chien fou : décliné en deux tailles, deux matières (suède ou cuir), ce beau sensuel, souple mais structuré, scelle une silhouette jusque sur le long terme. Fait pour durer, c'est une pièce de collection qu'on peut s'offrir à prix mini, un investissement malin. Nulle doute qu'à la saison prochaine, on pourra encore l'arborer fièrement, ou le décliner dans d'autres tons.

En deux mots ? Révolutionnaire et addictif.

Claire STEVENS

Sac M de Maje, de 195 à 215€, disponible en boutiques et sur l'e-shop de la marque. Existe en nude, camel, bleu électrique, ciel, vert noir et rouge.

À ne pas rater