Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rock en Seine J3 : Tame Impala et The Chemical Brothers, un final en apothéose ?

Rock en Seine 2015, c'est terminé. Retour sur une dernière journée forte en émotions et un bilan record pour le festival qui sonne la fin de l'été !

Troisième et dernier jour de ce Rock en Seine 2015 et malgré la chaleur, les festivaliers sont toujours au rendez-vous, shorty et tops courts pour ces dames, torse nus souvent pour ces messieurs. Après Pete Doherty et ses Libertines ou Stereophonics hier, cette dernière journée met à l'honneur aux sons électro-rock. Au programme : Hot Chip, Jungle ou encore Tame Impala... Les surprises étaient au rendez-vous !

Sur les coups de 16h, c'est le groupe rock My Morning Jacket qui ouvre le bal. Chansons aériennes, dérivant parfois vers la folk et la country, le groupe ne manque pas ravir la foule venu les acclamer.

17h45, les choses sérieuses commencent avec l'entrée en scène de Hot Chip sur la Grande Scène du festival. Si Rock en Seine jour 2 nous avait conforté dans l'idée du triomphe anglais pour cette édition 2015, ce troisième jour confirme la tendance. Le groupe formé de Londoniens pour la plupart, donne le ton avec leur son électro-pop pour le reste de cette journée.

C'est ensuite vers la scène de la cascade que de nombreux festivaliers se dirigent pour découvrir le style soul saupoudrée de pop de Jungle, jeune groupe formé en 2013. Les Britishs font d'ailleurs danser avec leur tube "Time" qui résonne jusqu'à l'autre bout du Domaine de Saint-Cloud, du côté de la grande scène où les gens attendent déjà impatiemment une autre tête d'affiche de cette 13ème édition, les Australiens de Tame Impala.

Tame Impala triomphe, The Chemical Brothers affole le festival

Deux ans que le groupe n'avait pas foulé le sol de Rock en Seine et le public les attendait de pied ferme. Au programme, un rock psychédélique qui envoûte, tandis que le chanteur, Kevin Parker, débarque pieds nus sur scène et ne tarde pas à entonner "Let It Happen", leur single qui a fait mouche cette année. Le show est à la hauteur des attentes des festivaliers qui s'étalent à perte de vue, insatiables.

C'est ensuite un mélange de sensations qui se profile avec Alt-J qui prend le relais non loin de là. Le groupe originaire de Leeds, Angleterre, mêle hip-hop, folk et pop à leur rock. Le public, lui, semble sous le charme alors que la scène de la cascade se retrouve assaillie.

Petite pause avant que le festival ne se clôture en apothéose avec le duo anglais de The Chemical Brothers et leur son résolument électro et puissant. La fatigue a beau commencer à se faire sentir, les festivaliers puisent dans leurs dernières forces pour danser sur des titres comme "Hey Boy Hey Girl".

Ce sont finalement 120 000 festivaliers qui étaient au rendez-vous de cette nouvelle édition de Rock en Seine, une fréquentation record. Un joli bilan à l'heure où il est temps de dire au revoir à cet évènement incontournable de l'été. Vivement l'année prochaine !

À ne pas rater