Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rock en Seine J2 : Libertines, Stereophonics, Years & Years, le triomphe anglais

La France a subi l'invasion de l'Angeleterre ce samedi 29 août 2015 pour la deuxième journée du festival de musique Rock en Seine. Au rendez-vous des grosses pointures répondant aux noms de Stereophonics ou The Libertines, mais aussi des révélations comme le trio de Years & Years.

Le soleil, invité surprise de cette deuxième journée de Rock en Seine 2015 n'a pas découragé les festivaliers plus que nombreux à oser pénétrer dans la "Jungle" de cette 13ème édition.

Dès l'ouverture des portes, un nom semble être sur toutes les lèvres : Libertines. Le groupe anglais, reformé après le rabibochement de Carl Barât et Peter Doherty , est parmi les plus attendu ce jour-là et une seule question semble préoccuper les festivaliers, joueront-ils vraiment ? Il faudra cependant attendre 23h pour le savoir, et pour faire patienter, les organisateurs du festival ont concoté une programmation pour tous les goûts.

Pour l'heure, place au rock british puissant des The Maccabees qui donne d'ailleurs le ton de ce samedi puisqu'ils passent rapidement le relais à Ben Howard et ses septs musiciens. Marina and The Diamonds, que nous avions rencontré à l'occasion de la sortie de son album "Froot", séduit avec des titres de ce nouvel opus et des classiques comme "How to be a Heartbreaker" du côté de la Scène de la cascade vêtue de sa combinaison moulante et zébrée. Du rock pop acidulé pour un petit vent cosmique et rafraîchissant.

Stereophonics, Interpol, Years & Years, la journée s'accélère

A peine le show de la british terminée, que déjà les notes du groupe culte Stereophonics se font entendre du côté de la grand scène. C'est devant une véritable marée humaine que Kelly Jones et se comparses reprennent des tubes comme "Maybe Tomorrow" et "Have a nice Day". Petite parenthèse dans cette invasion anglaise, Etienne Daho et ses titres "Week end à Rome" ou "Comme un boomrang" pour la touche nostalgie.

Même si déjà 6 heures se sont écoulées depuis le début des concerts, les festivaliers continuent d'aller de show en show, passant par les incontournables post punks d'Interpol sur la grande scène, pour ensuite découvrir le groupe Years & Years. Prochainement en interview sur Puretrend, le trio, fort de son "Sound of 2015 Awards", transforme la scène pression live en dancefloor à ciel ouvert grâce à leurs tubes électro-pop, teintée de soul comme King.

The Libertines, le show qui divise

Vient enfin le point culminant de la journée, 23heures. C'est sans retard que les Libertines montent sur scène pour le plus grand plaisir des fans qui n'y croyaient plus et des anglais ayant fait le déplacement pour l'occasion. Carl et Peter font ce qui savent le mieux faire, le show, même de façon un peu décousue, Doherty parlant en français ou reprenant "Les copains d'abord", au risque de diviser dans le public. "Can't tand Me Now" ou "Gunga Din" le groupe met à l'honneur ses classiques mais aussi des titres de son prochain album attendu pour septembre prochain. Un régal.

Entousiasmés, rassasisés même, après les hymnes rock de Pete et ses copains, les festivaliers les plus enforme terminent ensuite la journée au son de l'anglais Jamie XX ou Shamir. Les autres rentrent coucher car dimanche, ce sont les concerts de Hot Chip, Tame Impala ou encore The Chemical Brothers qui les attendent !

MBM

À ne pas rater