Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rock en Seine 2014 jour 2 : Portishead et The Prodigy, chapeau bas aux 90's

Les concerts se suivent mais ne se ressemblent pas à Rock en Seine. Si la programmation de cette deuxième journée de festival met à l'honneur des petits nouveaux de la scène musicale comme Clean Bandit, elle salue aussi quelques légendes des 90's de fait têtes d'affiche, Portishead et The Prodigy.

Après une première journée de Rock en Seine 2014 terminée en beauté par les électrisants anglais de Arctic Monkeys, les affaires reprennent en douceur samedi. Qu'il pleuve ou qu'il vente, et c'est particulièrement le cas ce jour-là, les festivaliers sont au rendez-vous en début d'après-midi pour découvrir, ou redécouvrir, des artistes comme St Paul and the broken bones, Junip ou les frenchy d'Alb.

Sur les coup de 18h, division dans le Domaine de Saint Cloud entre l'explosif rock garage de Thee Oh See sur la grande scène et les nouveaux chouchous des charts, Clean Bandit (interview à venir sur Puretrend). Quartet mixant musique classique et beats pop, les petits anglais attirent les festivaliers avec des titres comme "Come over" et "Rather Be" et ce malgré l'absence de deux des membres.

Chapeau sur la tête, une barbe impressionnante et des lunettes XL, la ressemblance ne laisse aucun doute, c'est bien Sean, le fils de John Lennon qui se cache derrière le nom "The Ghost of a Saber Tooth Tiger". Avec Charlotte Kemp Muhl en petite robe d'écolière, ils nous transportent un peu dans les 70's depuis la Grande Scène.

Les choses s'accélèrent encore un peu plus en début de soirée avec Emilie Simon sur la scène de la Cascade qui répond à l'ambiance rock du festival en jouant avec l'orchestre national d'Ile-de-France. À peine le temps de souffler que l'appel des années 90 se fait sentir. Quelques notes de "Glory Box" et une voix sensuelle se fait entendre dans le Domaine de Saint Cloud. Sans surprise, Portishead ensorcelle avec ses sonorités électro et la voix de Beth Gibbons. Planant.

En attendant les Prodigy, point final de cette deuxième journée de l'édition 2014, deux univers radicalement opposés se répondent entre la scène de l'industrie et celle de la cascade. D'un côté c'est le hiphop old school de Joey Bada$$ qui séduit les festivaliers, de l'autre le très attendu Flume. Australien de 22 ans, il a nettement plus d'Aficionado que l'on pouvait le penser vue la foule bougeant au rythme de son électro choc.

23h, le rendez-vous est donné à la grande scène pour le grand final, The Prodigy. Comme il y à 10 ans le groupe frappe fort avec son électro punk éclatante et les festivaliers scandent en choeur le refrain de tubes comme "Voodoo People" et bien sûr "Smack My Bitch up". Et ceux qui ne sont pas devant la Grande Scène ne sont pas rentrés pour autant puisque du côté de la scène de l'industrie, The Horrors délivre son punk rock expérimental.

Ce dimanche 24 août les femmes qui sont à l'honneur entre Selah Sue, Lana del Rey ou encore La Roux.

MBM

À ne pas rater