Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Robert Pattinson : ''J'étais sous Valium quand j'ai rencontré Kristen Stewart''

Alors que Kristen Stewart continue sa promotion de "On The Road", Robert Pattinson a entamé plus que largement la promo de "Twilight". Le beau gosse durant une interview s'est d'ailleur confié, affirmant qu'il avait "l'impression que sa vie s'accelerait". On le comprend bien, entre les unes des magazines people, les interview et les tournages de film qui se multiplient, l'acteur ne s'arrête jamais.

Élu par Glamour Uk "Homme le plus sexy du monde", le bellâtre affirme : "J'ai vraiment du mal à imaginer la dernière avant-première de "Twilight". Me dire 'voila, c'est fini, c'est tout'". Il ajoute : "J'ai vraiment l'impression que ma vie s'accelère, pour la première fois je me rends compte que j'ai 26 ans, je me réveille." On imagine bien qu'avec un agenda comme le sien, il est difficile de souffler de temps en temps.

Avec un sourire, il revient sur la première fois qu'il a rencontré Kristen Stewart (désormais sa petit-amie ) et Catherine Hardwicke, directrice du film : "J'étais très, très anxieux. J'avais pris la moitié d'un Valium. Je n'avais jamais pris de Valium avant. D'ailleurs j'ai passé une très bonne journée, moi qui avais l'habitude d'être toujours stressé. Je me souviens que j'avais appelé mon agent et que c'est lui qui me l'avait conseillé pour rester plus cool." En voila une nouvelle, Robert Pattinson n'était donc pas tout à fait dans son état normal quand il a rencontré celle qui partage désormais sa vie.

Le beau brun surenchérit : "Ensuite pour passer les auditions j'appelais mon agent et je lui demandais "Je dois prendre un nouveau Valium pour rester zen ? Non ? Pourquoi ? C'est en m'endormant au bureau que je me suis rendu compte qu'il fallait que je m'arrête. J'ai bien appris la leçon !"

Il revient également au début de "Twilight", au moment où il fallait donner une véritable identité à la saga : "Je ne pouvais pas dire si ça allait être une grosse production de studio ou une sorte de film indépendant. Ni si c'etait pour adulte ou pour enfant. Tout le monde devenait fou ! C'est une histoire d'amour ? De vampires ? Autre chose ? Il y avait une bonne énergie, tout le monde se battait tout le temps. "

"Twilight 5", au cinéma le 14 novembre.

À ne pas rater