Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rencontre : Vanessa Seward, la touche Couture d'A.P.C.

Présentée en mars dernier, la première collection de Vanessa Seward pour A.P.C. sort aujourd'hui. Une collection capsule pour l'automne 2012 qu'on se réjouit de pouvoir déjà porter (seule consolation d'un mois de juillet automnal) qui comprend peu de pièces mais qui se veut la synthèse entre l'épure des lignes chère à Jean Touitou, fondateur d'A.P.C. et le glamour discret de Vanessa Seward, ancienne directrice artistique d'Azzaro. Une histoire d'amitié avant tout qui propose un vestiaire féminin et raffiné qui a trouvé sa place dans la collection principale du parisien roi du basique branché.

A la veille de la sortie, la créatrice est revenue pour nous sur cette rencontre et la naissance de ces pièces.

Quel a été le point de départ de cette collaboration ?

Je connais très bien Jean Touitou et sa femme Judith, ce sont des amis proches que nous voyons souvent avec mon mari. C'est Judith qui a suggéré qu'on travaille ensemble. L'idée m'a tout de suite plu surtout que je suis fan de la marque même si le public a tendance à me cantonner dans les hautes sphères de la couture !

A.P.C. est une marque qui vous parle ?

Oui clairement. Ce qui m'intéresse en tant que créatrice et cliente fidèle, ce sont les lignes nettes que propose le vestiaire A.P.C. Des collections easy-chic faciles à vivre et qui distillent à chaque saison des basiques intemporels. L'idée que j'avais et à laquelle Jean a répondu, c'était de proposer quelques pièces féminines aux détails élégants qui puissent s'inscrire dans le reste de la collection. Mais surtout, je voulais imaginer une collection qui me ressemble tout en restant fidèle à l'ADN d'A.P.C.

On sent l'influence de la couture dans cette collection, par le choix des matières notamment.

Ce que je voulais faire partager, c'est cet équilibre entre basiques et chic. Je n'aime pas le too-much, les froufrous partout, je suis davantage touchée par l'épure d'une pièce. Je tenais à marier à cette simplicité des formes avec des matières plus nobles que l'on trouve dans la couture. Pour exemple, les robes et les chemises que j'aime beaucoup sont en soie brochée, les blouses en mousseline lamée et les shorts en jacquard lainé reprennent l'imprimé original des archives de la maison de textiles Abraham.

Vous avez fait vos gammes chez Chanel et Yves Saint Laurent. Que vous ont apporté ces expériences ?

Au delà de travailler dans les deux maisons parisiennes qui ont façonné la mode, j'en ai retenu une certaine idée du luxe. Pas forcément dans l'exubérance mais un attachement particulier aux détails. On s'habitue vite à l'approximatif, aux vêtements mal coupés et à la mode consommée ultra rapidement. Prendre son temps, réfléchir et faire des propositions pour que vos pièces aient une vie après la tendance, voilà ce que j'ai acquis en travaillant aux côtés de Karl Lagerfeld et Tom Ford.

Cette collaboration avec A.P.C., est-ce un moyen de prouver que vous pouvez faire autre chose que de la couture ?

Oui c'était l'occasion idéale après Azzaro de montrer au public que j'étais capable de faire autre chose que des robes de soirée et des silhouettes très red carpet. Mais le moteur de cette collection c'est surtout une histoire d'amitié, loin des business et marketing plans. Cette collection s'est faite naturellement, autour d'une envie commune de travailler ensemble et de faire se rencontrer des univers et des sensibilités différentes, qui ne sont finalement pas si éloignés.

N'est-ce pas aussi un premier pas avant de se lancer en solo ?

Je pense bien sûr à lancer une collection en mon nom. Mais je sais ce que cela implique, la somme de travail à fournir et je veux avancer prudemment, prendre le temps de réfléchir sur des collections cohérentes qui me ressemblent. J'y travaille...

Une suite est-elle prévue avec A.P.C. ?

Nous sommes en train de finaliser de nouvelles pièces toujours dans cet esprit easy-chic pour le Printemps-Été 2013. On avance avec Jean sans trop se poser de questions et on verra où cela nous mènera !

Propos recueillis par Caroline Lazard

À ne pas rater