Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rencontre avec Myriam et Frédéric Krief, les créateurs de Bérénice

Derrière la marque Bérénice, un homme et une femme, Frédéric et Myriam Krief. Deux personnalités parfaitement complèmentaires qui nous livrent saison après saison une mode ultra féminine parfaitement dans l'air du temps.

.

La marque a déjà 12 ans, votre plus beau souvenir jusqu'à présent ?

Frédéric Krief : La rencontre de mon épouse. On a démarré cette aventure sur les chapeaux de roues avec un énorme succès de la maille, les t-shirts, les beaux pulls. Les ailes bien sûr. Quand j'ai rencontré mon épouse, elle a fait sa place au style (elle est aujourd'hui DA) et c'est elle qui a fait de Bérénice ce qu'elle est aujourd'hui, c'est elle qui lui a donné son véritable tournant, toute sa féminité.

Myriam Krief : Je n'aurais pas forcément un moment particulier, c'est plutôt tous les jours, la passion de ce travail.

Avant de devenir directrice artistique, vous avez été mannequin. Le petit truc en plus que cette expérience vous a apporté ?

MK : Je porte tout ce que je crée, je connais le tomber d'un vêtement, comment il se porte. J'ai commencé comme ça chez Bérénice, Frédérique voulait que je sois égérie de la marque. J'ai eu cette envie de porter la marque, de lui apporter ma vision, mon expérience de ce que j'avais pu voir autour de moi et de ce que j'avais envie de porter. À partir de là, on a développé une ligne complète, ce qui n'était pas le cas au départ. Ça s'est fait naturellement, Fred m'a fait confiance tout simplement.

.

Travailler en couple, liberté totale ou sérieuse pression ?

MK : Il me laisse entièrement m'exprimer et si justement il ne me laisse pas m'exprimer, je m'énerve (rires) !

FK : Ce qu'il faut savoir aussi, c'est que j'étais l'ancien DA de la marque. Aujourd'hui, elle a les rênes à 100% de la création, mais bien évidemment nous sommes complémentaires. Elle, c'est le côté stylistique et moi commercial. Et au pire, s'il lui arrive d'avoir une envie un peu plus folle, on le fait mais en plus petite quantité. Une styliste, il faut la laisser avancer, c'est un petit peu une histoire de délires de toute façon, c'est une artiste !

Le pull en cachemire ailé fait partie des must have de la marque, à quoi ressemble le best seller 2017 ?

FK : Les ailes font toujours partie de notre ADN mais aujourd'hui nos must-haves ne ressemblent plus vraiment à ça. En 2017, on est dans davantage de féminité, des dentelles, des broderies, des choses fluides, des blouses. Les ailes sont quand même toujours présentes mais elles ont évolué, elles sont plus travaillées, plus féminines.

.

3 hashtags pour décrire la femme Bérénice ?

MK : #joyeuse #fun #onseprendpaslatête

Instagram, vous êtes plutôt addict ou déconnectée ?

MK : Complètement addict ! J'ai un compte personnel, un compte personnel ouvert et il y a le compte Bérénice. Mais plus du tout Facebook, par contre.

Propos recueillis par Amélie Cosmao.

À ne pas rater