Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rencontre avec Clara Halter, artiste de la Paix

Depuis plus de dix ans, Clara Halter écrit la Paix. Un mot qu'elle décline dans toutes les langues sur les "murs de la Paix" créés avec l'architecte Jean-Michel Wilmotte, et érigés à travers le monde. Une démarche qui prend aujourd'hui place dans l'univers de la joaillerie.

Pour Mauboussin, c'est dans l'argent qu'elle a gravé son mot fétiche : l'artiste signe un bracelet pour la journée mondiale de la Paix qui se tiendra ce 21 septembre. Chaque bijou vendu permettra de récolter des fonds en faveur de l'Unicef. Rencontre avec Clara Halter, artiste de la Paix.

 

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez souhaité vous investir dans cette opération pour l'Unicef aux côtés de Mauboussin ?

Pendant la guerre, lorsque une grande partie du monde était assujettie, le poète Paul Éluard lançait le mot "Liberté" qu'il voulait écrire sur le sable et sur la neige, sur la cendre et jusqu'aux cahiers d'écoliers.

Plus tard, pendant la Guerre Froide, on vit deux blocs s'affronter et la haine submerger le monde ; les artistes américains du Pop Art se mirent alors à couvrir les toiles, les objets et les murs du mot "Love", Amour.

Aujourd'hui, quand le monde est rongé par la violence, violence entre États, ethnies, religions, tribus, le mot "Paix" s'impose. Je l'écris sur papier, tissu, verre et pourquoi pas sur l'argent, avec le joaillier Mauboussin qui a eu la générosité d'associer l'Unicef à cette journée mondiale pour la Paix proclamée par l'ONU !

 

Cela a-t-il été simple et logique d'allier joaillerie et art contemporain ?

L'art est transversal. Je travaille depuis longtemps avec l'architecte Jean-Michel Wilmotte. Nous avons conçu ensemble trois monuments pour la paix, à Paris, à Saint-Pétersbourg et à Hiroshima. Nous travaillons actuellement à un monument pour la Paix à Jérusalem. Tous ces monuments sont couverts du mot "Paix" dans une multitude de langues. Autant de signes, formes singulières et étonnantes, se répondant les uns aux autres comme en écho.

Les joailliers ont depuis toujours travaillé avec des artistes. Aussi, ces bijoux représentent-ils parfaitement les tendances et les exigences de leur temps. Tout près de nous, combien étaient-ils à arborer fièrement en broche la petite colombe de Picasso !

 

Pouvez-vous nous parler du design du bracelet de la Paix ? Comment symboliser quelque chose d'aussi universel que la Paix dans le monde à travers un bijou ?

Les inscriptions sur les bijoux ne datent pas d'hier. Les rois et la noblesse commandaient aux plus grands joailliers des bagues et des colliers ornés de leurs armoiries et devises. Aujourd'hui les femmes portent des pendentifs avec leur prénom.

Le mot "Paix" porte en lui son propre sens. Gravé dans plusieurs langues et répété à l'infini selon l'espace dont je dispose – seize langues pour le bracelet de la paix, détaillées dans la pochette l'accompagnant – il renvoie au désir universel d'un monde sans guerre et sans violence. Porter le bracelet de la Paix est à la fois un choix éthique et esthétique.

 

Le Bracelet de la Paix est une pièce unisexe qui s'adresse autant aux hommes qu'aux femmes. Est-ce là une volonté de votre part ?

La paix n'a pas de sexe. Aujourd'hui les hommes comme les femmes, les jeunes comme les plus âgés, aiment porter à leur poignet un bracelet discret, un cordon, un fil, une chaînette. Avec le bracelet de la paix, je leur propose plus qu'un bel objet, je leur assigne une mission : devenir des ambassadeurs de la Paix.

 

Avez-vous un message pour convaincre nos lecteurs à se mobiliser pour cette journée mondiale de la Paix ?

J'ai évoqué ceux qui écrivaient le mot "Liberté", ceux qui peignaient le mot "Love", Amour. Or, il ne peut y avoir ni liberté ni amour sans paix. Participer à son avènement est du ressort de chacun, même par le biais d'un symbole comme ce bracelet de la paix.

 

La Paix dans le monde, vous y croyez toujours ?

A la réserve près de le vouloir et de prendre le temps nécessaire. Même les jusqu'au-boutistes doivent s'incliner devant leurs peuples qui supportent de moins en moins la guerre et l'oppression.

 

"Bracelet de la Paix", argent, cordon en coton noir, 99€. Pour chaque bracelet acheté, Mauboussin reverse 10€ à l'Unicef.

 

Propos recueillis par Mélody Kandyoti

À ne pas rater