Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rencontre avec Alain Némarq, PDG de Mauboussin

Le nom d'Alain Némarq fait grincer des dents dans les hautes sphères de la joaillerie. Depuis qu'il a pris les rennes de Mauboussin en 2002, ce spécialiste des stratégies marketing a pourtant sauver la maison d'une faillite certaine. Passez ne serait-ce que dix minutes devant la boutique fraîchement rénovée de la marque Place Vendôme, et vous serez frappés par le monde qui y entrera. Et pour cause, Mauboussin propose des bijoux dont les prix imbattables font rêver "madame tout le monde". Les pièces phare portées par Elsa Zylberstein, égérie de la marque, s'affichent partout, des magazines aux spots télé, en passant par le métro, ô sacrilège pour certains grands joailliers parisiens. Une volonté de "replacer la joaillerie au coeur de la cité" comme se plaît à préciser Alain Némarq. Aujourd'hui c'est pour une autre cause que les diamants qu'il souhaite mobiliser les foules.

Le 15 septembre, la maison a lancé son "Bracelet de la Paix" dessiné par la sculptrice Clara Halter. Une édition limitée vendue 99€. 10€ de cette somme seront reversés à l'Unicef à l'occasion de la journée mondiale de la paix le 21 septembre, dont Puretrend est partenaire. Rencontre.

 

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi Mauboussin a choisi de s'engager aux côtés de l'Unicef pour cette Journée de la Paix ?

Ce n'est pas tellement le choix de l'Unicef, c'est surtout le choix de s'engager pour la cause de la Paix, dans un contexte où Mauboussin n'est jamais présent, soit les charity. J'ai le sentiment qu'ils sont un moyen utilisé par les grandes marques de luxe pour écouler leurs stocks de manière détournée. Comme je considère que lorsque l'on vend son stock il faut assumer, et que l'on n'a pas besoin de se cacher pour le faire, je ne fais pas de "charity" généralement. Ceci dit, je suis assez choqué par le fait que l'ONU ait décidé de créer une Journée Mondiale de la Paix le 21 septembre, et que l'on s'aperçoit 10 ans plus tard que, a contrario de la fête de la musique qui semble à la fois interpeler les peuples et les hommes politiques qui ont envie de se faire voir, la cause de la Paix ne mobilise personne. J'ai donc décidé que Mauboussin devait s'investir dans cette cause essentielle. L'Unicef, par son caractère international et institutionnel, est l'association qui a le caractère le plus universel.

 

Pourquoi avez-vous choisi de collaborer avec Clara Halter sur ce projet ?

Je connais Clara depuis longtemps, c'est une grande artiste, une sculptrice reconnue et très douée. Elle est surtout une vraie passionaria de la Paix. Elle pilotait déjà une ONG au Proche Orient en 1967. C'est quelqu'un de très impliqué dans la problématique de la Paix dans le monde, notamment sur une région particulièrement explosive depuis quasiment un demi siècle. Collaborer avec Clara, c'est la chance de travailler avec une artiste qui crée autour du concept de la Paix, et qui est en même temps une militante de la première heure. Nous avons a eu l'idée de créer un Bracelet de la Paix fondé sur son travail, notamment les murs de la paix. Le bracelet est fait d'une plaque en argent où le mot Paix est écrit en seize langues, et d'un cordon de coton noir. L'idée, c'est que le plus grand nombre de personnes puisse le porter. Il a été édité en 10 000 exemplaires, et nous espérons que d'ici le 21 au soir, 10 000 personnes soient devenues des compagnons de la Paix.

 

Le Bracelet de la Paix est une pièce unisexe qui s'adresse autant aux hommes qu'aux femmes. Est-ce là aussi, un moyen de démocratiser la joaillerie, une idée chère à la maison Mauboussin ?

Il n'y a pas de démarche de démocratisation de la joaillerie par Mauboussin. Il y a simplement la démarche de remettre la joaillerie, qui est un art contemporain, au coeur de la cité, et de casser l'engrenage infernal qui fait qu'en l'espace de 30 ans, le coefficient multiplicateur appliqué par les grands joailliers sur les bijoux, entre prix moyen et grand public, est passé de quelque chose comme 4 et 5, à 8 et 10. Le fait que les prix soient plus modérés chez Mauboussin aujourd'hui que chez nos confrères, c'est essentiellement parce que l'on veut appliquer des règles plus saines pour un commerce plus citoyen. Pas forcément bon marché, parce que lorsque vous vendez des pierres chères, c'est naturel que le bijou réalisé avec soit cher, mais un prix doit être juste.

Ce bracelet n'a en réalité pas de lien avec la manière dont nous fonctionnons globalement sur nos collections. C'est un véritable engagement aux côtés de Clara Halter et les autres sponsors de cette journée comme Decaux, Renault, Le Figaro ou Espace Max. Nous ne sommes évidemment pas les seuls préoccupés par la cause de la Paix, et par le fait que les gens ne se sentent pas concernés.

 

Justement, avez-vous un message à transmettre pour convaincre nos lecteurs à se mobiliser pour cette Journée Mondiale de la Paix ?

Je ne comprends pas que le soir du 21 septembre, il n'y a jamais un immense rassemblement populaire organisé par les élus. De manière à montrer l'engagement d'une ville comme Paris dans cette Journée Mondiale pour la Paix. Paris comme n'importe quelle autre ville d'ailleurs. Cela n'est pas compréhensible, car cela n'est pas acceptable. Cela signifie à quel point il y un retrait face à une cause universelle. Il a encore des gens qui pensent que la guerre peut être juste! Il est très important qu'il y ait des hommes et des femmes de bonne volonté disant que la guerre ne sera jamais juste, et qu'on ne justifiera jamais les victoires parce qu'en l'occurrence il n'y a que des victimes.

 

La Paix dans le monde, vous y croyez toujours ?

Je pense qu'il n'y a aucune cause qui justifie qu'on enlève la vie. L'homme ne prend pas suffisamment en compte la dimension de l'importance de la vie. Cela n'est pas logique de constater les efforts que l'humanité fait pour tenter de faire reculer la maladie, alors qu'au même moment que l'humanité dépense des sommes énormes pour tuer des millions de gens qui sont foncièrement innocents. C'est proprement incompréhensible. Au fond, la guerre repose sur la volonté de certains d'affirmer peut-être la propriété qu'ils ont de quelque chose, et la volonté des autres de contester cette propriété. La notion même de propriété est très particulière, car elle justifie la perte de ce qu'il y a de plus fondamental, la vie. La Journée de la Paix, c'est comme si l'on décrétait la journée de la vie. Et c'est très interpellant de voir la faiblesse de la mobilisation des institutions. Les gens ne sont tout simplement pas au courant qu'il y a une Journée de la Paix le 21 septembre. On n'a pas construit la citoyenneté autour de cette notion de la paix. Liberté, Egalité, Fraternité sont pourtant des mots clés dans notre pays.

 

Mauboussin propose aujourd'hui un site de vente en ligne, le bracelet de la Paix sera également vendu sur Internet ? Quels sont les enjeux pour une maison de joaillerie de la Place Vendôme, d'investir la Toile ?

Le bracelet est vendu en magasins, et en ligne jusqu'au 21 septembre à minuit. La vente de bijoux en ligne n'est pas un enjeu. C'est simplement une constatation : le web aujourd'hui n'est plus une question, c'est une réalité sociale. On peut quelque part s'en émouvoir, car cela ne s'est pas accompagné que de choses positives. Comme d'habitude, l'accès à la liberté entraîne forcément des excès. Mais si l'on se pose la question de ce que cela a rapporté à l'humanité, par rapport à ce que cela lui a enlevé, c'est évident que le bilan est positif. Les marques viennent sur le web aujourd'hui tout simplement parce que c'est un canal de vie sociale, donc il y a forcément des transactions commerciales qui peuvent s'y établir. Vous pouvez chez vous, vous évader en regardant des choses, et à cette occasion acquérir un vrai service, payer en ligne et vous faire livrer chez vous.

 

Propos recueillis par Mélody Kandyoti

 

À ne pas rater