Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rebel Wilson : ces choses à savoir sur l'actrice à l'humour décapant

.

Adepte des comédies, Rebel Wilson remet ça en devenant l'héroïne du dernier film à succès diffusé sur Netflix, "Isn't it romantic ?". Une anti comédie romantique dont l'effet "feel good" est garanti. L'actrice et humoriste américaine a imposé sa personnalité rafraîchissante dans la sphère hollywoodienne. Mais connait-on bien l'actrice à l'humour décapant ? Puretrend revient sur ces choses à savoir sur elle. 

Une carrière qui a commencé par un rêve (littéralement)

Née le 2 mars 1980, Rebel Wilson - Melanie Elizabeth Bownds de son vrai nom - a eu une enfance des plus classiques en Australie et rien ne la prédestinait à devenir actrice. Si longtemps elle se voyait faire des études de mathématiques, tout a changé lors d'un séjour en Afrique du Sud où elle attrape la malaria et, victime d'hallucinations, se voit actrice et détentrice d'un Oscar. Elle décide alors de devenir comédienne.

On l'a ainsi vue dans la saga "Pitch Perfect", dans "Mes meilleures amies" ou encore "Célibataire, mode d'emploi". Elle campe alors des seconds rôles, mais grâce à son charisme et son humour, elle marque les esprits. D'ailleurs, son personnage dans "Pitch Perfect" a vite gagné le coeur des spectateurs et devient le favori.

La voir incarner un premier rôle dans "Isn't it romantic ?", film dont elle est également la productrice, n'est finalement que justice. Un rôle dont Rebel Wilson tire une certaine fierté. Elle a confié l'émission "The View : "Les femmes américaines font en moyenne une taille 46 à 48, comme moi. Elles sont 70% à être considérées comme grandes tailles aux Etats-Unis mais moins de 1% des premiers rôles leur sont attribués. Elles sont particulièrement mal représentées dans les romances".

Il est vrai que les femmes dites "grandes tailles" sont rarement mises au premier plan au cinéma et l'on ne vante jamais leur beauté dans les comédies à l'eau de rose, car à Hollywood, ne pas rentrer dans les normes de beauté constitue encore une barrière. On peut tout de même reprocher un certain nombre de choses à "Isn't It Romantic ?" qui, même si elle démonte les codes des comédies romantiques, n'en est pas moins une avec tous les clichés qui vont avec. Mais le geste se doit d'être remarqué.

Une créatrice de mode "plus size"

Tout comme Rebel Wilson pointe du doigt le manque de représentation des femmes "grandes tailles" dans les films, il en va de même pour la mode. Bien décidée à donner plus d'options aux femmes faisant plus d'un 40, dans une industrie de la mode qui continue de marginaliser certaines femmes, elle crée en 2017 sa collection "Rebel Wilson x Angels".

"Le marché des vêtements 'grandes tailles' est très limité", avait confié Rebel Wilson à Cosmopolitan, "Je sais qu'il y a des femmes qui cherchent le genre de vêtements que je porte tout le temps." Cette difficulté à s'habiller, l'actrice l'a expérimentée elle-même car avant d'avoir des stylistes, elle fréquentait les centres commerciaux, où elle a connu un certain nombre d'expériences négatives. "Je me souviens qu'à l'adolescence, j'ai dû aller faire du shopping avec ma mère et c'était troublant. Si vous êtes grande taille, on ne vous propose pas grand chose. Et je ne sais pas, je suppose que je ne savais pas ce qui m'allait bien. Donc faire du shopping n'était pas une expérience amusante et agréable."

Sa marque a, sans surprise, fait de nombreuses adeptes, car toutes les femmes devraient avoir plaisir à s'habiller et cela sans se sentir mises à l'écart.

Elle a été ambassadrice pour des régimes

La petite ombre au tableau, c'est certainement la collaboration de Rebel Wilson et Jenny Craig, une papesse du régime. Une collaboration qui va à l'encontre du discours actuel de l'actrice qui, pourtant, ne s'excuse pas de son poids et d'être telle qu'elle est. Néanmoins en 2011, elle a accepté d'apparaître comme l'une des "égéries" du géant Jenny Craig, concurrent de Weight Watchers. On l'a alors encouragée à perdre 20 kilos pour pousser d'autres femmes à suivre le même programme. Une publicité qui, si elle nous parait aberrante, est assez révélatrice de la société américaine et de son rapport au poids. Les entreprises de régime sont considérées comme de vraies institutions et les camps "pour gros" s'imposent comme une option pour de nombreux américains. Ils en font même des émissions de téléréalité.

En 2011, Rebel Wilson était au début de sa carrière et si sa silhouette a d'abord été valorisée - on se rappelle qu'elle jouait le personnage de "Fat Amy" dans "Pitch Perfect" - elle a tout de même subi l'injonction à maigrir. En 2013, elle met fin à son contrat avec Jenny Craig. Et déclare alors que la fascination d'Hollywood pour sa silhouette l'a empêchée de perdre du poids. Elle confiait également : "En raison des engagements de tournage en Amérique, vous devez signer des contrats où vous ne pouvez pas changer votre apparence physique". Une déclaration qui est plus ou moins rassurante car s'il est important de représenter toutes les femmes au cinéma, il ne faudrait pas que cela tourne au "fétichisme" ni au "freak show".

Plus tard, elle confiait : "Je ne me soucie pas vraiment de ce dont j'ai l'air, je pense que les femmes devraient être simplement heureuses telles qu'elles sont." On préfère largement lire ça.

À ne pas rater