Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Rachida Dati : le salaire qui fâche

Alors que Rachida Dati affirmait il y a plusieurs mois gagner "6 000 euros par mois en tant que députée européenne", le site Le Point.fr remet en doute ses affirmations affirmant qu'elle garderait sous silence ses confortables revenus d'avocate.

Depuis la boude de Cyril Hanouna, les questions sur les salaires des animateurs, journalistes ou encore hommes et femmes politique resurgissent. Après Thomas Hugues qui a de lui-même révélé son salaire, c'est à celui de Rachida Dati d'être révélé. Maire du 7e arrondissement de Paris, les médias et plus particulièrement Le Point.fr s'intéressent à sa fiche de paie sur laquelle ils se posent moult questions.

Elle a marqué les esprits pendant le mandat de Sarkozy avec ses robes griffées, ses chaussures glamour et son style parfois un peu bling-bling, mais Rachida Dati ne nous dirait pas tout lorsqu'il est question salaire. Selon le magazine Le Point.fr, dans une ancienne interview accordée au magazine ELLE, l'ancienne garde des Sceaux affirmait : "Je gagne environ 6 000 euros par mois en tant que députée européenne et rien pour mes fonctions de maire."

En réalité, celle a qui l'on a souvent reproché d'être "trop" féminine ou de se croire en Fashion Week à l'Élysée alors que les français subissaient la crise économique, gagnerait 8,46 fois plus que ce qu'elle déclarait au titre féminin. Le Point.fr révèle qu'elle omettrait d'évoquer ses revenus d'avocate. Car en plus de ses fonctions de maire du 7e arrondissement de Paris et d'eurodéputée, Rachida Dati exerce la profession d'avocate. Un métier qui lui permettrait d'empocher chaque mois la somme totale de 50 800 euros. On comprend immédiatement comment elle pouvait s'offrir ses belles toilettes, surtout ses robes signées Christian Dior, maison de couture qu'elle affectionne tout particulièrement, et dont l'élégance rivalisait sans cesse avec celle de Carla Bruni-Sarkozy. Le site ne s'arrête pas là et explique qu'elle a perçu l'année dernière 512 416 euros d'honoraires d'avocat.

Le cabinet de l'intéressée aurait indiqué que "ces chiffres étaient faux" et qu'une "procédure était en cours contre les journalistes" qui ont révélé ces infos révèle le site Atlantico.fr. Il n'est visiblement pas bon de faire mystère de ses revenus !

À ne pas rater