Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pure icônes : ces mannequins aux coupes (très) courtes

Il suffit parfois de quelques coups de ciseaux pour gagner une place de choix sur le podium des défilés. Ces mannequins aux cheveux courts en sont la preuve. 

Ruth Bell en tête de file des crânes rasés avec 15 défilés à son actif pour le Printemps-Eté 2016, les mannequins aux cheveux courts ont la cote sur les dernières Fashion Weeks. Prêtes à tout pour se faire une place sur le catwalk, certaines filles n'ont pas hésité à sacrifier leurs longueurs ultra féminines pour devenir les chouchoutes des créateurs. Ruth Bell donc (qui a laissé tomber sa soeur jumelle et ses cheveux longs pour briller sur le podium), mais aussi Katherineann Moore qui a plus troqué sa crinière ensoleillée contre un carré bol rouge orangé. Quatre simples semaines lui ont suffi pour devenir la coqueluche des marques couture. D'illustre inconnue à star des podiums, sa nouvelle coupe lui vaut aujourd'hui de défiler pour Givenchy, Maison Margiela, Vetements ou encore Saint Laurent. Un changement de tête synonyme de changement de vie, en somme.

Des pionnières très mode inspirantes

Si les oreilles dégagées sont en vogue en 2016, d'autres filles ont fait le buzz avec des coupes courtes en leur temps. Agyness Deyn et son crâne platine très mode, Sigourney Weaver aussi cool que rock avec sa boule à zéro, ou Grace Jones, reine du genre et superstar de la brosse new wave : toutes sont devenues, sans aucun doute, des inspirations pour ces tops ambitieuses. 2016, l'année revival de cette tendance ?

Un style non genré qui séduit les créateurs

Chez Gucci, pour la FW Printemps-Eté 2016, Ruth Bell défilait en costume trois pièces androgynes. Chez Givenchy, le dernier show Haute Couture mélangeait mannequins femmes et hommes sur le podium. Chez Vetements également, on démontrait que le masculin-féminin était le nouveau genre en créant des silhouettes mixtes et en mélangeant des tops des deux sexes. C'est désormais évident, la mode prend une nouvelle direction : asexuée et résolument moderne.

Pauline Arnal

À ne pas rater