Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Prince Harry : confidences de l'éternel enfant terrible de la famille Windsor

On ne fait pas toujours ce que l'on veut dans la vie et les membres de la famille royale d'Angleterre sont très bien placés pour le savoir. Le prince Harry a confié au cours d'une visite dans un centre de réinsertion pour jeunes quelle aurait pu être sa vie s'il n'avait pas été le petit-fils de sa majesté Elizabeth II. 

Ces jours derniers, le prince Harry était en voyage officiel en Afrique du Sud. Il a notamment passé un temps considérable dans une réserve sauvage pour s'occuper des rhinocéros, animaux en voie de disparition. Cette cause tient particulièrement à coeur au jeune homme et ce dernier n'a pas hésité un instant à donner de sa personne aux côtés des vétérinaires du parc.

"J'aurais voulu être un bad boy"

Harry a également tenu à rencontrer de jeunes Sud-Africains en difficulté, en leur rendant visite au sein d'un centre de réinsertion de Cape Town. Et au cours de sa rencontre avec ces jeunes, le prince s'est laissé aller à quelques confidences sur sa vie qui, finalement, ne nous étonnent pas vraiment. Au détour de la conversation, notre roux préféré a déclaré : "Je n'aimais pas du tout l'école. J'aurais adoré venir dans un endroit comme ici. Quand j'étais à l'école, je voulais être un bad boy...".

Harry n'a pas vraiment apprécié ses années d'étude à Eton, école la plus prestigieuse du Royaume-Uni, très sélect, élitiste et hors de prix. Il n'y a d'ailleurs pas brillé, souffrant également de la comparaison avec son grand frère William, toujours plus sage et plus brillant que lui. Il a d'ailleurs gentiment taclé son aîné à ce sujet lors de son entretien avec les jeunes Sud-Africains : "Les grands frères sont supposés être les plus cools. Je suis un petit frère, mais je suis beaucoup plus cool que mon grand frère !" a-t-il fanfaronné.

Harry, l'éternel électron libre

Mais à défaut d'être un vrai bad boy de Cape Town, Harry a néanmoins toujours incarné le pitre de la famille royale d'Angleterre, l'enfant terrible, celui qui aurait toujours du mal à se plier au protocole.

Scandales en tout genre, vie sentimentale mouvementée, alcool, et parfois même consommation de cannabis... Le frère de William a fait beaucoup jaser sur son compte, devenant l'un des sujet favoris des tabloïds britanniques dans sa vingtaine. Aujourd'hui âgé de 31 ans, Harry s'est calmé mais la reine déplore toujours que son petit-fils soit le mauvais élève de la famille. Harry est encore et toujours l'électron libre des Windsor et pourvu que ça dure !

À ne pas rater