Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pourquoi Keira Knightley déplore l'apparition post-grossesse de Kate Middleton

.

Dans un essai qu'elle a rédigé pour le livre "Feminists Don't Wear Pink & Other Lies", Keira Knightley n'a pas manqué de revenir sur l'apparition post-grossesse de Kate Middleton. Un moyen pour l'actrice de pointer du doigt l'image que cela entretient de la femme qui n'a pas le droit de se montrer en souffrance, encore moins après un accouchement. 

Alors que de nombreuses stars souhaitent libérer la parole sur les complications et traumatismes liés à la grossesse et à l'accouchement, d'autres entretiennent - peut-être malgré elles - les injonctions qui continuent de peser sur les femmes. C'est malheureusement le cas de Kate Middleton qui, après avoir donné naissance à chacun de ses enfants, est apparue radieuse moins de sept heures après son accouchement. Un détail que note Keira Knightley dans un essai qu'elle a rédigé et qui, pour elle, renvoie une image irréaliste de la jeune mère.

L'image publique avant l'humain

Pour l'actrice britannique, il n'est plus question d'accepter qu'une femme aussi influente que Kate Middleton puisse renvoyer une image de femme "parfaite" seulement quelques heures après avoir accouché. Pour elle, apercevoir la Duchesse de Cambridge "hors de l'hôpital, maquillée et perchée sur des talons" donne une image totalement faussée et inatteignable pour les femmes après un accouchement.

Une apparition qu'on imagine bien orchestrée par Buckingham Palace et son inflexible protocole qui entretient des traditions ancestrales, mais surtout désuètes. Et dont Keira Knightley (et nous aussi) aurait bien aimé que Kate Middleton s'affranchisse. Mais comme elle le dit dans le fameux essai : "C'était l'image que le monde voulait".

Pour marquer le contraste, on peut citer les propos de l'actrice racontant son accouchement lors d'une interview donnée à Refinery29. S'adressant à sa fille, Edie, née en 2015, elle déclare : "Mon vagin s'est déchiré. Tu es sortie les yeux ouverts. Les bras en l'air. En hurlant. Ils t'ont déposée sur moi, couverte de sang et d'une substance blanche, ta tête malformée à cause des forceps. Pulsante, haletante, hurlante". Un témoignage honnête et qui peut, à l'inverse, parler à bien des femmes.

.

Arrêter de penser que l'accouchement est un "miracle de la vie"

L'image renvoyée par Kate Middleton continue non seulement de nier la souffrance des femmes, mais donne aussi un exemple aberrant et faux aux futures mamans, qui peut les complexer. Une idée qui offusque Keira Knightley.

"Cacher. Cacher notre douleur, notre corps qui se fend, nos seins qui coulent, nos hormones qui font rage. Être belle. Sois belle, ne montre pas ton champ de bataille, Kate. Sept heures après votre combat contre la vie et la mort, sept heures après la déchirure de votre corps, une vie sanglante et hurlante se déclare. Ne pas montrer. Ne pas dire. Restez là avec votre fille et se laisser photographier par un groupe de photographes masculins".

Des mots puissants et nécessaires. Il est plus que temps que ce qui a trop longtemps été désigné comme un "miracle de la vie" soit perçu comme ce qu'il est vraiment, sans fioritures, ni poésie quelconque.

A l'heure où les femmes tentent de se détacher des injonctions et autre charge mentale, les traditions liées au protocole de la famille royale britannique semblent plus que malvenues. Il s'agirait peut-être d'apprendre à vivre avec son temps.

Héloïse Famié-Galtier

À ne pas rater