Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pourquoi j'ai (presque) laissé tomber le jean slim pour le flare

.

Le jean slim pour moi, c’est juste la base de la base. Comme Kate Moss, j’y suis accro et rien, non rien de rien, ne me fera jamais changer d’avis. Enfin ça, c’était avant que je commence à porter un flare et que tout le monde m’en fasse des compliments. Du coup, je l’ai adopté et maintenant je n’arrive plus à m’en passer. Voilà pourquoi.

J'ai beau écouter du hip-hop toute la journée, c'est bien le slim, emblème du style rock'n'roll, que je revêts absolument tous les jours de ma vie. Et j'ai toujours pensé en mon for intérieur, que c'était de loin ce qui me mettait le plus en valeur. Mais quand la trentaine est arrivée en début d'année, je me suis regardée dans un miroir et je me suis dit que je n'avais pas franchement le look d'une femme accomplie. Malgré une profession qui m'encourage sans cesse à renouveler mon style, j'étais jusqu'ici restée bloquée sur le sempiternel combo slim-sneakers. Après réflexion, je me suis dit que ça venait certainement du fait que je passais mon temps à rêver devant les tenues parfaites des stars. Du coup, je ne me sentais jamais à la hauteur et je n'osais pas. Et alors que j'allais investir dans un énième slim, une vendeuse m'a suggéré d'essayer un flare...

Le flare par excellence

Mais attention, quand je dis flare, je préfère préciser de quoi il s'agit exactement. Parce qu'en tant que grande débutante en la matière, j'ai des exigences bien arrêtées. D'abord, je ne me concentre pour l'instant que sur le jean. Parce que dès que c'est fluide, la structure qui me plait tant peut rapidement se muer en quelque chose d'informe au premier coup de vent.

Comme nous le montre très bien cette internaute avertie, on choisit un modèle moulant de la taille aux genoux et qui s'évase légèrement jusqu'aux pieds. Vous l'aurez compris, c'est beaucoup plus subtil qu'un patte d'eph et aussi bien plus simple à adopter.

Pourquoi je ne lâche plus

Depuis que j'ai mis la main dessus, je ne le lâche plus. D'abord parce que contrairement aux idées reçues, il allonge et affine la silhouette des plus petites (coucou moi et mes 1m62). Histoire de ne pas avoir mal aux pieds, je vous recommande de faire comme moi et de vous doter d'une paire de boots à talons (entre 7 et 10cm) bien carrés de ce type. Ne vous trompez pas, car une fois que l'ourlet sera fait, c'est à cette qu'il hauteur qu'il faudra vous percher à chaque fois.

.

Mais ce jean flare ne fait pas que me grandir. Il m'a immédiatement apporté de l'allure et même en le portant avec un t-shirt pourri, j'ai l'air d'une femme, d'une vraie.

Chemise cintrée, col roulé près du corps, crop top, caraco, toutes les options ou presque sont envisageables pour l'accorder. Et depuis que je l'ai adopté, on me fait tellement de compliments, qu'il fallait impérativement que je vous parle de cette révélation stylistique inattendue.

Je le trouve où ?

Si ça vous a donné envie d'investir et que vous êtes prête à mettre de côté (ou presque) votre éternel slim alors foncez chez Mango. Le rapport qualité/prix le plus sympathique du marché !

.

Pour celles qui auraient un budget plus conséquent, alors rendez-vous chez Notify pour des flares aux coupes parfaites et faits main en Italie. La marque qui a réussi à me convertir au flare et laissez-moi vous dire que c'était loin d'être gagné d'avance !

Audrey Salles-Cook

À ne pas rater