Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pop-up store, une tendance à l'éphémère

L'éphémère a le vent en poupe. Clubbing et shopping s'improvisent de plus en plus dans des lieux insolites avec une durée de vie bien limitée dans le temps. Le bon vieux magasin, vitrine de la marque est une chose, le " pop-up store " en est une autre. Une technique marketing qui permet de créer l'évènement autour de collections capsules ou de pièces en édition limitée. Comme des Garçons a entamé le mouvement avec ses "guerillas store", Cacharel, Thierry Mugler, le concept store Colette et Zero + Maria Cornejo, s'y mettent.

L'été inspirerait-il d'ouvrir par-ci par-là des "pop-up store" ou la tendance est elle définitivement à l'éphémère? Victimes de la mode ou de la crise, les marques se laissent de plus en plus séduire, et les boutiques éphémères fleurissent à Paris, New York, Londres et Tokyo depuis le début de l'année. Chaque collection capsule ou grand événement au sein d'une maison exige son "pop-up store".

Du 5 au 18 mars dernier, en pleine Fashion Week parisienne, la collection femme Thierry Mugler signée Rosemary Rodriguez a investi la boutique homme de la marque rue Etienne Marcel à Paris. La collection Liberty de Cacharel éditée pour fêter les 50 ans de la maison, a pris ses quartiers rue d'Uzès à Paris le 3 mars dernier pour une durée de quatre mois. Le succès est souvent au rendez-vous, comme la "micro boutique" éphémère Azzaro (qui ne peut accueillir que dix personnes à la fois) a même dû prolonger son ouverture en mars à Londres. Le "pop-up store" peut aussi faire dans le caritatif, Elizabeth Hurley a ouvert le 2 avril dernier une boutique éphémère présentant sa collection de beachwear, les bénéfices de la vente de certains modèles étant reversés à la "Breast Cancer Research Foundation" qui lutte contre le cancer du sein.

Outre les marques, les concept store et les grands magasins s'y mettent aussi, la boutique Colette, associée pour l'occasion avec Gap, a pris ses quartiers à New York l'été dernier avec des pièces de créateurs en édition limitée. Plus récemment, Nevermind a ouvert les portes rue Hérold à Paris, d'un " guerilla store " proposant des griffes comme Noir Basic, René Talmon L'Armé ou encore Chapter Two. Mais ce sont plus souvent les concept store qui accueillent des corner éphémères, comme Open Ceremony, le célèbre magasin new-yorkais qui enrichit souvent ses rayons de marques hype (Band of Outsiders ou Comme des Garçons). Les grands magasins sont aussi bons clients, Citadium a récemment prêté quelques mètres carrés à la marque Havaïanas et Fred Perry. Le Bon Marché a fait de même avec le créateurs de souliers Rupert Sanderson en mars dernier.

Le phénomène ne date pas de cette année. En août 2008, Nike installait déjà ses modèles en série limitée sur le pont d'une péniche parisienne à l'occasion des Jeux Olympiques de Pékin. Mais la marque qui a certainement fait de la boutique éphémère une marque de fabrique ultra branchée reste Comme des Garçons. Rei Kawakubo s'est lancé dans l'aventure " pop-up " les yeux fermés. En septembre 2008, la collaboration entre la créatrice japonaise et Louis Vuitton a été l'occasion de créer une boutique éphémère "Vuitton + CDG " dans le quartier d'Aoyama à Tokyo. Les "guerilla store" de la marque sévissent ensuite autour du monde (Glasgow, Los Angeles...). Un site Internet était d'ailleurs dédié à ces évènements mode pour indiquer la prochaine destination de la boutique "itinérante". Toujours dans le quartier d'Aoyama, Rei Kawakubo installait plus tard, en janvier 2009, son nouveau pop-up store " Black Comme des Garçons ".

La tendance n'est pas prête de s'essouffler, puisque des ouvertures prochaines de pop-up store sont prévues. Notamment la marque new-yorkaise Zero + Maria Cornejo qui s'invitera à Paris du 20 juin au 11 juillet prochain rue des Archives à Paris, pour présenter son univers et sa pré-collection Automne-Hiver 2009.

 

Mélody Kandyoti

À ne pas rater
À découvrir