Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Pierre Richard : 10 anecdotes sur le Gaston Lagaffe du cinéma

A 79 ans, Pierre Richard est à jamais le Grand Blond, son personnage d'éternel maladroit qui a fait de lui une star de cinéma. Ses débuts, ses rapports avec Gérard Depardieu, sa rencontre avec Mireille Darc, retour sur son parcours en 10 anecdotes.

Son vrai nom est Defays

Son patronyme est presque devenu une expression, désignant un maladroit cumulant les gaffes. Pourtant, son vrai nom de famille n'est pas Richard mais Defays. Richard n'est que son deuxième prénom, devenu son nom de scène.

Des origines bourgeoises

Pierre Richard a grandi à Valenciennes (Nord), dans une famille bourgeoise dans l'industrie. Petit, un chauffeur le conduisait à l'école, et ses parents ont vu d'un mauvais oeil sa passion soudaine pour le cinéma. Il a même dû suivre des études de kinésithérapie avant de se lancer dans le métier.

Il a porté plusieurs fois le même nom au cinéma

Véritable personnage, Pierre Richard, c'est François Perrin, nom qu'il porte dans "Le Grand Blond avec une chaussure noire", LE film qui l'a révélé, mais aussi dans "Le Retour du grand blond", "Le Jouet" et "La chèvre". Il s'est prénommé deux fois Pierre Renaud, et deux fois François Pignon. A chaque fois, les personnages homonymes n'avaient rien à voir entre eux.

Il s'est essayé à la chanson

Pierre Richard, ce sont des films, des téléfilms et des pièces de théâtre... mais aussi des chansons. "Madame Sardine", "Le Câble accablé" ou "Le Répondeur automatique", autant de titres sur lesquels il a posé sa voix.

Il a eu le souffle coupé en rencontrant Mireille Darc

C'est dans "Le Grand Blond avec une chaussure noire" d'Yves Robert qu'il a croisé l'icône du cinéma adepte du carré court, moulée dans une robe noire au dos nu jusqu'au fesses. "On m'avait caché Mireille Darc et la robe ! Yves Robert s'est débrouillé pour que je ne la voie pas. En ouvrant la porte la première fois, j'en ai eu la voix coupée." (Le Matin)

Pierre Richard rencontre Mireille Darc dans "Le Grand Blond avec une chaussure noire".
Pierre Richard rencontre Mireille Darc dans "Le Grand Blond avec une chaussure noire".


Il aurait dû jouer dans "L'Aile ou la cuisse"

"Je devais faire un film avec Louis de Funès et j'ai dit non au dernier moment. Un an après, j'ai dit m... J'ai raté ça et c'est dommage. C'était "L'Aile ou la cuisse" qui avait été écrit pour lui et pour moi. Et c'est Coluche qui en a hérité. Je n'aimais pas le rôle et depuis je le regrette. Je n'ai plus eu l'occasion de tourner avec de Funès qui m'aimait bien." (Le Matin)

Il s'est déjà endormi sur scène

Il a raconté l'anecdote sur le plateau de "Tout le monde en parle" en 2006. Il jouait alors Macbeth de Shakespeare au théâtre et s'est endormi sur scène. C'est en rampant qu'il a quitté les planches...

Hors-forfait à cause de Gérard Depardieu

Pierre Richard et celui qui s'est récemment lancé dans la vodka bio ont partagé l'affiche à plusieurs reprises. A CinéTéléObs, le Grand Blond raconte l'avoir eu au téléphone il y a peu de temps... suite à une erreur. "Il n'y a pas longtemps, j'ai voulu téléphoner à Jugnot. Ca décroche et j'entends 'Oh, mon coco !' Je m'étais trompé de Gérard. Je lui dit 'T'es où ?' 'En Ouzbékistan'. Il m'a tenu la jambe un quart d'heure. Je me disais 'Putain, l'Ouzbékistan, je vais en avoir pour 3 000 euros !' Ca n'a pas loupé, le lendemain, je n'avais plus de forfait."

Pierre Richard et Gérard Depardieu
Pierre Richard et Gérard Depardieu

Il est vigneron

Depuis 1986, Pierre Richard est propriétaire de 50 hectares de vignes dans l'Aube. Son vin, sous l'étiquette Château Bel Evêque à Guissan, est à découvrir au P'tit Comptoir du Grand Blond, un établissement que l'acteur a ouvert à Paris en octobre 2013.

Un admirateur du Che

En 1987, Pierre Richard s'est envolé à Cuba pour produire et réaliser un documentaire sur le Che Guevara, dont il était admiratif, "Parlez-moi du Che".

À ne pas rater