Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Patrick Bruel : le tombeur aux 30 ans de carrière en 10 secrets

Trente ans de carrière plus tard, le talent et le succès de Patrick Bruel sont intacts. C'est pourquoi TMC fête l'évènement en lui réservant un documentaire tout spécialement réservé au chanteur, ce 4 juillet 2014. Mais en attendant que les fans de toujours de Patriiick découvrent cet hommage, retour sur 10 secrets sur le chanteur et tombeur !

Dans l'esprit collectif, Patrick Bruel reste l'éternel tombeur de ses dames. Chanteur aux nombreux tubes, mais aussi acteur et homme engagé comme il l'a prouvé en arborant du lipstick contre la violence fait au femme et plus récemment en luttant contre le cyber-harcèlement. Autant dire une figure et une voix incontournables du paysage français. Patriiick fête cette année ses trente ans de carrière, retour sur 10 petits secrets sur le chanteur culte !

- Il est né le 14 mai 1959 à Alger. Mais pour le jeune Patrick Bruel, c'est le départ de son père un an après sa naissance qui marque son enfance. Un manque et une blessure dont le chanteur ne s'est jamais vraiment remis.

- Même si Patrick Bruel aime chanter dès le plus jeune âge, son premier rêve n'est pas de faire de la chanson mais bien de devenir footballeur professionnel.

- La date précise où il prend conscience qu'il veut devenir chanteur est le 20 janvier 1975. Ce jour-là il va voir Michel Sardou en concert à l'Olympia et c'est le déclic ! Il raconte qu'en le voyant sur scène il s'est dit : "Un jour, je ferai comme lui".

- Il fait ses débuts au Club Med, en 1977 où il postule initialement pour un poste d'animateur. Mais ce qu'il ne dit pas dans sa candidature c'est que sa plus grande motivation est d'intégrer le spectacle qui se joue sur la croisière. Et il arrive à ses fins alors qu'il interprète Brel ou encore les Beatles sur scène, jusqu'à faire la première partie du groupe recruté cette année-là.

- En 1978, il écrit "Marre de cette nana-là" avec Gérard Presgurvic, qu'il interprète dès 1983. C'est la chanson qui le propulse directement dans l'industrie de la musique.

- Si "Qui a le droit" est devenu un véritable tube, lorsque son album "Alors regarde" sort en 1989, Patrick Bruel n'y intégre pas la chanson. Pourtant importante à ses yeux puisqu'elle évoque son histoire familiale et surtout le vide laissé par son père. C'est sa mère qui le pousse à interpréter le titre sur la scène du Zénith de Paris en 1991, un succès sans précédent.

- Le chanteur passe le casting de "La boum 2", en 1982, mais est évincé au profit de Pierre Cosso. La raison ? Il ne "faisait pas rêver les jeunes filles". Vous le croyez vous ça ? Quand on sait qu'aujourd'hui encore on trouve toutes les raisons de faire encore et toujours craquer son public de tout âge, on a en effet du mal à y croire.

- En 1990, la "Bruelmania" est si forte que plusieurs incidents viennent perturber la vie du chanteur. Une fois notamment, alors qu'il dîne dans une pizzeria sur les Champs-Elysées avec des amis, plusieurs fans finissent par entourer les lieux ce qui nécessite l'intervention de la police.

- En 1995, lors du tournage du film "Le Jaguar" qui se passe au Brésil, Patrick Bruel s'installe à Sao Paulo et par la même occasion se met à produire des artistes locaux. Il fait notamment sortir de l'ombre Carrapicho, chanteur du tube de l'été 1996 "Tic, Tic Tac".

- Son vrai nom est en réalité Patrick Maurice Benguigui qu'il fait changer en Patrick Bruel en 2003 grâce à une autorisation par décret.

À ne pas rater