Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Paris vu par le cinéma américain en 10 clichés

Ah, Paris, cité lumière, ville de l'amour avec un grand A pour nos voisins américains. Avec plus de 800 films, la capitale française est la chouchou du cinéma US. Une passion qui n'exclut cependant pas les clichés, dont Hollywood raffole. Petit passage en revue des 10 stéréotypes sur Paris.

Si les choses tournent mal, il faut que la Tour Eiffel se casse la gueule

Prenez un film catastrophe ("Independance Day", "Mars Attacks !", "Armageddon", "G.I. Jo"). A un moment ou l'autre du film, lorsque les choses commencent à vraiment sentir mauvais, il faut qu'un plan montre la Tour Eiffel (modèle en chirurgie esthétique) en train de se faire attaquer par un missile, une vague terrible ou une quelconque pluie d'astéroïdes. A la fin, le bilan est le même, le symbôle par excellence de Paris se retrouve à terre, détruite. De la méchanceté gratuite ?

De n'importe quel appartement, on voit la Tour Eiffel

Autre fantasme concernant la construction de Gustave Eiffel, son omniprésence. Qu'importe l'appartement où se déroule l'action, on doit la voir dans un coin de la fenêtre. Parce que c'est bien connu, tout Parisien a un droit inaliénable a en disposer comme paysage.

L'accordéon, bande-son officielle de Paris

Un américain a tourné un film à Paris ? Vous pouvez être sûr qu'à un moment où l'autre, l'accordéon va s'inviter dans la bande-son. Histoire de bien situer l'histoire. Exemple, la bande-annonce de "Midnight in Paris" de Woody Allen, qui nous l'inflige du début à la fin. Nota bene pour les réalisateurs, les Daft Punk viennent de chez nous. Merci donc de moderniser vos playlists.

Quand on va à l'hôtel, c'est forcément un palace

Cliché pas exclusif à Paris, mais tout de même incontournable. Si un touriste vient dans la capitale, il va au Ritz, au Bristol ou au Plaza Athénée, mais jamais dans un 2 étoiles.

Les Parisiens s'appellent tous Georges ou Geneviève

A Paris, les prénoms n'ont pas évolué depuis le début du 20e siècle. Du coup, le Parisien s'appelle Georges, Geneviève ou encore Gertrude.

A Paris, on mange et on boit (tout le temps)

Difficile de trouver un film tourné à Paris sans passer à table. Et France oblige, on mange des grenouilles ou des escargots, arrosés de vin et suivi de fromage (sinon, on n'est pas vraiment à Paris).

Paris, ville de l'Amour

Un voyage de noces, une demande en mariage, une romance ? C'est forcément à Paris que ça se passe. Ex : "Sex and the City". Moins courant dans les films américains, les divorces en pleine queue aux caisses du Bon Marché. Ca changerait.

Les Parisiens sont americanophobes

Dans "Rush Hour 3", Yvan Attal (alias Georges, bien sûr) joue un chauffeur de taxi mal embouché qui déteste les Américains. Et n'allez pas demander à un Parisien de parler anglais, hein, cela relève du mythe.

Paris, la nostalgique

Quand un réalisateur américain film Paris, il filme ses musées, l'Opéra Garnier, ses brasseries, si possible de nuit. Une vision de Paris figé dans son passé, emmuré dans son patrimoine, tout sauf moderne.

Jamais au-delà du périph

Autant dire que lorsque un film se tourne à Paris, il ne va jamais voir au-delà du périph. Voir au delà des quartiers ultra-touristiques. Sans doute pas assez chic.

À ne pas rater