Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Paris Jackson : la disparition de ses tatouages fait polémique

.

Lorsque l'on prive Paris Jacskon de l'un de ses signes les plus distinctifs, les fans montent au créneau !

Égérie de la campagne Printemps-Été 2018 de Calvin Klein, Paris Jackson a rejoint la flopée de stars recrutées cette saison pour ce nouveau volet #MyCalvins. Canon aux côtés de Mollie Bobby Brown et Lulu Tenney, la demoiselle de 19 ans a pris la pose tatouages au vent en brassière et denim. Mais voilà, si les nombreux et très reconnaissables tattoos de la belle apparaissaient dans les premiers clichés de campagne dévoilés au public, ils ont semble-t-il disparus quelques semaines plus tard sur certaines photos.

Et ce sont les fans de Paris qui s'en sont rendus compte. Très mécontents de cet emploi de Photoshop, les internautes ont bien évidemment fait connaître leur énervement en postant des messages sur les réseaux sociaux pointant les clichés remaniés.

.

Une personnalité qui refuse d'être retouchée...

Si ni Calvin Klein ni Paris Jackson n'ont pour le moment commenté la nouvelle, il serait plutôt étrange que la jeune femme ait donné son accord pour ces retouches.

Il y a peu, alors que des photos d'elle circulaient sur la Toile la peau blanchie, elle n'avait pas hésité à prendre la parole et à déclarer : "J'apprécie tout ce que vous faites pour moi, j'aime tous les montages que vous faites. Mais s'il vous plaît, arrêtez d'éclaircir ma peau pour qu'elle ait l'air plus claire. Et s'il vous plaît, arrêtez de la foncer pour qu'elle ait l'air plus métissée. Je suis qui je suis, je sais très bien à quoi je ressemble et j'en suis finalement plutôt contente".

Autrement dit, difficile à croire que Paris accepte de voir son apparence modifiée...

À ne pas rater