Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Parcours shopping créateurs à Istanbul

Intérieur du Grand Bazar d'Istanbul
Intérieur du Grand Bazar d'Istanbul
Istanbul, après la Mosquée Bleue, Sainte-Sophie, le Palais Topkapi, oubliez les clichés et plongez dans l'univers des créateurs turcs dans les boutiques fashion des rives du Bosphore.

L'ancienne Constantinople est aujourd'hui une ville en pleine expansion. 15 millions d'habitants officiellement recensés, mais on murmure que ce serait plus proche des 20 millions, en réalité. Avec un âge moyen de la population turque de 28 ans, les vibrations et les évolutions pulsent dans un cadre bourré d'Histoire. Oubliez les publicités pour les voiles qui s'étalent en 4X3 depuis l'aéroport, fuyez le Grand Bazar et ses contrefaçons (ou si vous le visitez quand même, admirez surtout ses plafonds, et, à la rigueur, achetez-y des lampes de style oriental dont l'accumulation fait toujours pas mal d'effet), pour filer à Nišantaši (prononcez Nishantashi).

Comment ? C'est simple, demandez à votre taxi : "Beymen Nišantaši" (1) . C'est le nom du grand magasin, suivi de celui du quartier. Tout le monde connaît. Pour vous repérer sur place, vous saurez que vous êtes arrivés dès que vous verrez l'immeuble Louis Vuitton (2). Les vitrines sont les mêmes qu'à Paris ou New York : donc, traversez la rue. Après une charmante terrasse de café qui fait partie de ce grand magasin, vous pénétrez dans cet antre de la mode et y retrouverez les grandes marques internationales Fendi, Givenchy, Prada... C'est le sous-sol qui sera le plus intéressant : ici une ligne spécifique de la marque maison, "Beymen", propose un vestiaire complet pour la femme du jour au soir. Elle est conçue par des designers turcs qui restent anonymes. En remontant, sortez donc par l'autre porte au fond à droite, sur la petite rue qui borde le magasin. Traversez là et ouvrez l'oeil. Car ici, toutes les boutiques "branchées" sont en contrebas.

Dans cet espace urbain ou les civilisations ont accumulé les strates, il y a souvent un espace entre rez-de-chaussée et sous-sol que quelques escaliers séparent du trottoir. C'est là que la plupart des boutiques intéressantes se trouvent. Il s'agit donc de baisser les yeux. Pour la première, on a fait simple : elle est juste en face de cette sortie de Beymen et s'appelle Elaidi (3), du nom de sa créatrice, Mehtap Elaidi. C'est une boutique en nom propre. Ne vous fiez pas aux photos ci-dessus. Elles datent de la fin du mois d'août, alors que la collection d'été était en fin de série des soldes, juste avant l'arrivée de la nouvelle collection. Aux Istanbul Fashion Days, qui se déroulaient en même temps, la presse et les acheteurs internationaux ont pu découvrir les collections de l'été prochain, celle d'Elaiidi (avec celle d'une autre créatrice turque, Arzu Kaprol) étaient les plus réussies, à la fois novatrices et avec une belle main. Une fois votre visite chez Elaidi terminée, dirigez-vous à nouveau vers Louis Vuitton et, une fois sur la rue principale, tournez à gauche.

Encore en contrebas, vous trouverez vite un nouveau multimarques de créateurs V2K Designers (4). Ici, vêtements et accessoires mixent les griffes de marques américaines (Betsey Johnson, Alexander Wang), avec une ligne maison, conçue, comme chez Beymen, par des designers turcs anonymes. Mais ici, la direction est nettement plus jeune, qu'il s'agisse des pièces en jersey, des petites robes bustier ou de cocktail. Juste à côté de V2K Designers, Vakko (5), le magasin, plus "dadame" dont V2K Designers est une filiale. On vous a photographié la vitrine, cela suffira à vous donner une idée : des vêtements bien faits, mais pas particulièrement innovants pour les fans de style. Alors, on traverse la grande artère et on remonte un peu. Devant le magasin Tod's et la station de taxis (aussi jaunes qu'à New York) on tourne à gauche, presque en épingle dans la rue suivante et on continue de regarder vers le sous-sol....

Très vite, après un petit supermarché, on trouve le plus intéressant des multimarques d'Istanbul, au nom évocateur : "Midnight Express" (6). Ne vous laissez pas impressionner par l'appellation, surtout, descendez les quelques marches et découvrez le meilleur des créateurs turcs, présentés ici par portants, avec également des accessoires et quelques objets pour la maisons (bougies, vaisselle etc.). Par exemple, les créations de Simay Bülbül, une des plus prometteuses créatrices du pays, à peine admirées hier sur un défilé collectif de jeunes designers, sont déjà ici en vente ! A côté de son portant, les pièces de la marque Cashmere in Love, des gilets en maille très "girly" avec fleurs en 3D à l'encolure. On y dénichera le meilleur autour de la collection maison, dessinée par la créatrice Banu Bora, qui possède aussi sa propre marque éponyme, également en vente ici. Les pièces de la ligne Midnight Express, aux prix plus raisonnables, se marient à merveille avec celles des autres créateurs nationaux sélectionnés de façon très pointue dans le magasin. Et ils sont nombreux ! Bora Aksu, Zeynep Erdogan, Orge Tulga. En ce qui concerne les accessoires, on pourra acheter ici les bijoux d'Ümit Ünal ou d'Apriati. J'ai personnellement flashé sur une ceinture pour homme à la boucle en argent représentant un personnage de profil. Pourtant, la trouvaille du jour ici, ce sont les créations d'Asli Filinta (on prononce Asle pour le prénom). Retenez ce nom, car cette créatrice d'origine stambouliote a basé sa maison à New York et continue de fabriquer tout à Istanbul, où elle passe encore la moitié de son temps. Petits accessoires comme chapeaux ou écharpes ornés de broderies et de plumes se vendent comme des petits pains, mais ce sont ses pièces plus tailleur qui m'impressionnent. Son manteau en vente ici est une merveille. Son style ? Une mode énergique, drôle, sensible, pour filles ayant, comme elle, le caractère bien trempé. Comment je le sais ? Mais parce que, lors de ma visite ici, Asli a débarqué dans cette nouvelle boutique ouverte depuis un mois pour voir comment ses pièces y étaient présentées. Et je me suis laissé entraîner dans son showroom pour qu'elle m'explique son parcours, son style.

C'est donc dans les locaux de L'appart PR (7), seul bureau de presse spécialisé dans la mode du pays, que dirige la merveilleuse Féridé, que j'ai découvert la totalité de la collection Asli Filinta. Entre son logo, directement tiré des plafonds du Grand Bazar (vous aviez regardé ?)dont elle a repris les motifs en imprimé, des objets qui lui sont familiers (sculpture d'un singe prise en photo et appliquée sur une robe tee-shirt) et son inspiration pour l'été 2010 d'un tableau ottoman intitulé "Le charmeur de tortues", Asli crée une mode bien à elle et bien de son époque, ludique et qui va bien aux "Filinta" (c'est son nom, mais en turc ça signifie aussi " beauté grâcile). Une rencontre en forme de coup de coeur pour sa personnalité et ses vêtements et accessoires que l'on en trouvera que sous sa griffe.


Dans un esprit plus "couture", il faut aussi, comme nombre de princesses du Moyen-Orient, visiter la maison Özlem Süer (8). N'ayez crainte, même si la dame fait du sur mesure, elle propose aussi de jolies lignes de prêt-à-porter qui mixent textile et cuir. Ici, on est aux petits soins, pour l'accueil et pour la déco. Tous les meubles en chêne cérusé paraissent dune élégance quasi fantomatique et si vous avez la chance d'y croiser Madame Özlem, vous découvrirez une femme délicieuse, à l'écoute de ses clientes, et qui connaît parfaitement la mode puisqu'elle l'enseigne aussi.


En conclusion, comme moi, après ce parcours, vous laisserez sans doute tomber les a priori sur Istanbul et la Turquie et conviendrez qu'au bord du Bosphore, la mode a de l'avenir, et pas seulement pour jeter des ponts entre l'Occident et l'Orient.

 

(1)Beymen Nisantasi - Abdi Ipekci Caddesi N°23/1
(2) Louis Vuitton Nisantasi - Abdi Ipekci Caddesi N°23/2
(3) Elaidi Nisantasi - Tesvikiye Caddesi - Bostan Sokak - Ayda Apt. 11/1
(4) V2K Designers - Abdi Ipekci Caddesi N°29
(5)Vakko - Abdi Ipekci Caddesi N°31
(6)Midnight Express - Kadirgalar Caddesi- Acik Hava Apt. N°8/3 Macka
Ils ont aussi deux autres édresses dans le quartier de Bebek :
Midnight Express Bebek : Kücük Bebek Caddesi N° 7
Midnight Express Bebek bijoux : Cevder Pasa Caddesi- Gemencik Sok -Bebek Palas Apt.N°1
(7) L'Appart PR Istanbul - Nisantasi - Abdi Ipekci Caddesi - Lalezar Apt. N°45
(8) Özlem Süer House - Büyük Ciftlik Sokak. No.12

 

Jean Paul Cauvin

À ne pas rater