Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Par la lorgnette de Ronan-Jim Sévellec

Bien avant d'ajouter  des nus féminins dans ses boites  Ronan-Jim Sévellec avait su capter en nous, le voyeur qui sommeille.

Ses intérieurs en miniature surréels, par leur éclairage véridique, leur décor d'une précision insensée, savaient déjà nous absorber intégralement. Un esprit bohême et montmartrois signant ces espaces encombrés ces soupentes, ces basement d'un charme exotique très parisien.

Ce que le nu ajoute aux compositions c'est un vague esprit de frivolité qui désormais se dégage des lieux où elle se lave. Précédemment, les intérieurs n'avaient pas de genre, mais l'absence de personnage donnait quelque chose de plus masculin aux ateliers et aux tanières. Peut-être est-elle chez elle, on l'imagine plus sûrement chez un amant artiste, en tout les cas il semble s'agir d'une beauté de passage pour la bagatelle venue illuminer des petits matins blêmes, et certainement pas d'une madame proprette. Car ce que Sévellec exprime merveilleusement c'est la vétusté d'un lieu, le passage des ans, le vieillissement des installations, l'encombrement et le désordre. Alors ces femmes au bain dont la pâleur devient une nouvelle source de lumière laissent malgré tout un parfum de féminité autour delle : du linge, des fleurs, des étoffes, parfois, des objets de midinette. La jeunesse et la perfection des corps rendent par contraste le décor plus brut et la vétusté encore plus glauque.

Dans les dix dernières pièces de Ronan-Jim Sévellec autour du thème de l'eau et du bain, les femmes sont tranquilles livrées à leurs ablutions dans la baignoire, sous la douche, au bord du lit. Elles se présentent de dos ou de profil avec leur longue chevelure déployée et l'eau ruisselant sur leur corps blanc. Elles sont juste un éclairage nouveau pour la lecture des lieux ; Atmosphère ! oui, elles ont une gueule d'atmosphère dans ce décor qui retient toute notre attention et reste le héros des compositions.

Paquita Paquin

Galerie Antonine Catzéflis
23 rue Saint Roch
75001 Paris tel : +33 1 42 86 02 58
antoninecatzeflis.com

Du 29 novembre au 15 Février
Une Série unique de dix boites de Ronan-Jim Sévellec

À ne pas rater