Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Orgasme féminin : 5 manières d'atteindre la jouissance

Orgasme féminin : 5 manières de l'atteindre !
Orgasme féminin : 5 manières de l'atteindre !

Et si l'orgasme féminin n'était pas qu'une histoire de clitoris et de vagin ? La jouissance est un peu plus complexe que cela. En effet, la vague de plaisir qui assaille une femme s'exprime de bien des manières. A partir des travaux d'Annie Sprinkle - une ancienne actrice porno reconvertie en sexologue qui prône l'idée qu'aucun orgasme ne se ressemble - on décrypte cinq manières d'atteindre l'orgasme quand on est une femme.

Quand on parle d'orgasme féminin, forcément on pense à l'orgasme clitoridien ou vaginal. Si le plaisir féminin souffre encore de quelques tabous, il est en fait bien plus complexe qu'on tente de nous le faire croire. S'il n'y a pas de bonne ou mauvaise manière d'avoir un orgasme, ce plaisir naturel peut s'exprimer de bien des façons, plus ou moins intenses. Focus sur cinq façons de jouir quand on est une femme.

La stimulation cérébrale

Ce n'est pas nouveau, le plaisir féminin est moins visuel qu'il n'est cérébral. La preuve, il peut survenir durant le sommeil. Annie Sprinkle a notamment pointé du doigt le fait qu'une femme peut jouir en dormant. En effet, rêver que l'on a un orgasme peut nous faire jouir, ou pas d'ailleurs, avec contractions vaginales ou anales. A noter qu'une vessie remplie favorise également ce genre d'orgasme.

Mais l'atteinte du septième ciel par simple moyen cérébral est également susceptible de se produire en éveil. Même s'il reste très subtil dans ce cas-là. On les appelle plus communément "micro orgasmes" et ils peuvent survenir suite à un massage ou à une caresse tout ce qu'il y a de plus anodine. Des études avaient d'ailleurs montré que des femmes pouvaient avoir des orgasmes "acceptables", sans pour autant que ne se produisent de contractions qui concluent habituellement le coït.

Selon la zone du vagin sollicitée

Tout comme certaines positions favorisent l'orgasme féminin, certaines stimulations du vagin peuvent produire des orgasmes plus ou moins intenses. Si le plaisir clitoridien est plus "constant" et jugé plus intense, l'orgasme vaginal dépend de la manière dont il est stimulé. Selon la façon dont il est pénétré (pénis, doigts, sextoys...) le plaisir ne sera pas le même. A vous de découvrir en quoi !

Par des techniques de respiration

La respiration a un rôle important dans l'atteinte de l'orgasme. En effet, l'accélération de la respiration qui entraine l'accélération du rythme cardiaque et augmente la température du corps aide à accéder au plaisir. Il s'agit dans ce cas de toutes les techniques découlant du tantrisme, qui se base plus sur l'explosion des sens que d'un orgasme localisé.

Le Coregasme

De ce précédent point découle l'orgasme qui peut survenir des suites d'une pratique sportive. En effet, lorsque les abdominaux sont sollicités ils peuvent déclencher un ou des orgasmes. Ceux-ci se produiraient sans que l'on ait rien demandé et ne sont pas liés à des fantasmes au moment dit.

Le Megagasm

Terme employé par Annie Sprinkle, cité un peu plus tôt, le "megagasm" est un plaisir qui prend tout le corps, à la fois émotionnel et physique. Il peut durer quelques minutes comme des heures. Seulement voilà, ce type d'orgasme est rare et ne peut, bien entendu, pas se prévoir. La stimulation de plusieurs zones érogènes à la fois favoriserait ce type d'orgasme, sans en avoir pourtant la garantie totale.

Le corps regorge de surprises en matière de jouissance, le mieux est encore de se laisser aller et de goûter, sans le prévoir, au plaisir qui est donné !

À ne pas rater