Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

oOlution : rencontre avec la créatrice d'une marque 100% bio et engagée

Le bio se démocratise, y compris dans les rayons beauté. Mais rares sont les marques prêtes à porter les valeurs éthiques aussi loin que oOlution. Créée en 2013 par Anne-Marie Gabelica, une jeune entrepreneure militante, elle prône le 100% naturel, sans huile de palme ni ingrédient inutile et lutte aussi contre la déforestation. Rencontre.

Fini le temps où se tartiner d'huile de jojoba et de soins faits maison faisaient de nous des hippies sur le retour. Désormais, le bio s'invite de plus en plus dans nos vanity. On peut se fournir en parapharmacie, mais aussi dans nos supermarchés, avec les déclinaisons "green" des marques bien connues. Sans compter des créations sur mesure et très soignées qui nous donnent envie de nous convertir aux vertus du végétal de ce pas.

A ce petit jeu, oOlution tire son épingle du jeu. Encore peu connue, cette marque créée il y a deux ans propose d'offrir ni plus ni moins qu'un régime équilibré à notre peau. A sa tête, une jeune entrepreneure, Anne-Marie Gabelica, biochimiste de formation et diplômée en agronomie, qui a décidé de "mettre ses valeurs en actes".

"Je suis vraiment une idéaliste"

Après sept années passées à travailler dans l'industrie cosmétique traditionnelle, elle a fait le choix de lancer son propre projet. "Les produits pour lesquels je travaillais étaient non éthiques ou pas utiles. Il y avait quelque chose à faire." Avec ses économies personnelles et un prêt, elle finance trois années de recherche et développement en vue de lancer oOlution.

Son objectif ? "Faire ce que je rêvais de trouver. Je suis vraiment une idéaliste". Elle qui déchiffre une liste d'ingrédients sans ciller décide d'éliminer tout ce qui est inutile. Y compris les huiles dites "de remplissage", minérales et donc issues de la pétrochimie, qui "ne coûtent pas chères et ne servent à rien", en plus d'être comédogènes. A la place, elle investit dans des huiles végétales bourrées d'acides gras essentiels.

Que peut-on trouver dans les formules de ses soins au packaging coloré ? Non pas un ou deux actifs mais... 65 ! Une vraie panoplie pour tenir compte de la réalité de la peau et offrir des produits qui s'adaptent à la peau et non l'inverse. Dans ce cocktail, l'épiderme pioche ce dont il a besoin.

"C'est comme si vous disiez : 'La pomme, c'est un fruit vraiment génial, je ne vais manger que ça'. Ce n'est pas possible. Il faut offrir un régime équilibré à la peau."

"Tout le monde doit pouvoir comprendre ce qu'il met sur sa peau"

Avant de pouvoir tester l'un des soins oOlution, il faut passer par une étape, celui du diagnostic (gratuit) de peau, déjà réalisé par 17 000 personnes. Car Anne-Marie Gabelica en est convaincue, rien ne sert de se couvrir de crème si cette dernière n'est pas adaptée.

En répondant aux questions, on se voit détailler son profil et les produits conseillés. Mais ce n'est pas tout. Le site de la marque fourmille de conseils et d'articles pour apprendre à bien choisir ses soins, à soigner une peau sèche ou sensible, à décrypter les étiquettes. L'information, c'est ça l'autre valeur ajoutée de la marque.

"Tout le monde doit pouvoir comprendre ce qu'il met sur sa peau. Il ne faut pas avoir besoin d'un diplôme pour ça." Même désir de clarté et de transparence quant aux packagings colorés, là pour distinguer d'un simple coup d'oeil les familles de produits et faire souffler un vent "plus pop" dans le monde du bio.

Une marque militante

Ne vous fiez pas à ses couleurs flashy et ses noms de code anglophones ("Glow up", "Check matte"), oOlution n'est en rien une marque pour ados aux formules basiques. En s'imposant comme charte de n'inclure que des ingrédients bios, d'éliminer l'huile de palme (responsable de la déforestation en Asie) et d'exclure tout ingrédient issu de la pétrochimie, elle fait partie des pionnières.

Mieux, chaque commande permet de donner 3 euros pour financer des initiatives de solidarité. Sans oublier un packaging recyclable. Anne-Marie Gabelica a travaillé dur pour développer une marque répondant à ses exigences éthiques. Ce qui coûte cher.

"On coûte plus cher à produire que n'importe quel produit de luxe", souligne-t-elle. C'est le prix à payer pour des huiles végétales première pression à froid et des ingrédients cueillis à maturité. La qualité, en somme.

Des soins légers et efficaces

Alors, pour s'y retrouver, la marque se passe d'intermédiaire et commercialise ses produits via son site Internet. Comptez 33 euros pour la crème hydratante visage Glow up, 34 euros pour le soin matifiant Check Matte ou encore 35 euros pour l'anticerne et antipoches Eye love.

Et que valent-ils, ces soins ? A celles (et ceux) qui craignent les textures épaisses ou trop parfumées, on vous rassure, il n'en est rien. Les produits s'appliquent facilement et pénètrent rapidement la peau. L'odeur, elle, est très discrète et fraîche. Mention très bien pour le soin Check Matte, qui vient au secours des peaux mixtes à grasses qui ont tendance à briller.

Quelle suite pour oOlution ? Anne-Marie Gabelica et son équipe travaillent sur des soins pour le corps et un démaquillant, pour étoffer sa gamme. Mais elle prend le temps pour les développer. "Je ne cherche pas la quantité, je veux que chaque produit ait du sens."

Plus d'infos sur le site d'oOlution.

C.B.

À ne pas rater