Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

On a testé pour vous : la cure Detox Delight par Thierry Marx

.
2 photos
Lancer le diaporama
. .
. .

Envie de se sentir, ne serait-que trois jours, une healthy girl d'Instagram ? Ca tombe bien, Thierry Marx a imaginé une cure pour Detox Delight. Des repas uniquement crus, vegans et sans gluten imaginés par le chef français. Au programme, trois repas et un jus, le tout livré chaque matin. On avait peur d'avoir très faim. On espérait surtout adopter un mode de vie sain. Journal de bord.

Jour 1

Lundi, l'heure du premier café. Alors qu'on se dirige vers la cafet, c'est le drame : on apprend que la caféine est bannie de notre détox. L'âme en peine, on se rabat sur une tisane. Ces trois jours ne vont pas être de tout repos.

Un pudding tapioca mangue avalé comme petit-déjeuner, nous voilà calé jusqu'à midi. Et c'est alors que nos ventres commencent à faire des bruits de moissonneuse-batteuse que la première vraie épreuve commence, lorsqu'arrive l'heure de déballer notre repas : quatre makis végétaliens (comprenez, que des légumes) et une sauce au sésame noir à l'aspect similaire au goudron. On est plus proche du format tapas que du plat. L'après-midi s'annonce longue.

A 14h, un "vivement le jus" fuse dans la rédac. La perspective de ce goûter sucré est notre seule raison de continuer d'espérer. A peine 18h30 que l'envie de piocher dans notre tofu et sa semoule de céleri au fruits secs est déjà là. On se couche le ventre réclamant un McDo et du réconfort mais toujours aussi motivé. Plus que deux jours avant de se sentir telle Gwyneth Paltrow.

.

Jour 2

C'est sous le regard peu convaincu de notre collègue de bureau (aka Pauline, adoratrice de frites devant l'éternel) qu'on déguste notre "bircher muesli, fruits rouges et coulis de rhubarbe". Cru oblige, rien de croustillant au programme, un peu dommage...

.

Mais ce n'est rien en comparaison du défi du déjeuner, composé en tout et pour tout d'une salade de tomates, tofu et fraises. Un format picorage qui nous met à l'épreuve. Allez, on assume, on a bu toute l'huile d'olive pour se caler. Heureusement, le jus du goûter - comme toujours délicieux - vient un peu nous consoler. Quant au plat du soir, un curry vert de légumes au lait de coco, il est très savoureux, mais le manque de légumineuses et de sucres lents se fait ressentir...

.

Jour 3

"Ils sont allés cueillir les fruits eux-mêmes ?" 10h30 et une fois n'est pas coutume, le pli n'est pas encore arrivé. Alors qu'on s'apprête à craquer et à aller s'offrir un pain au chocolat à la boulange d'à côté, il débarque, avec... sa salade de fruits exotiques. Ce dernier jour de cure ne nous fait pas de cadeau.

Conséquence de la diète ou pas, les mini wraps de légumes et leur houmous nous mettent en joie (même si de nous deux, un seul se dit sustenté par ce mets plus généreux qu'à l'accoutumée). Serait-ce l'apport réduit en calories (entre 1 200 et 1 400 calories par jour) qui nous aurait chamboulé ? Peut-être bien. Quelques heures plus tard, c'est la fin de la cure et l'heure du bilan.

.

Notre avis

Trois jours sans alcool, soda et autre caféine, à ne manger que des petites portions mitonnées par Thierry Marx : forcément, on se sent plus léger. Oui, on est moins serré dans son jean taille haute et ça, c'est bon pour le moral.

On est aussi fier d'avoir tenu le coup, et ce malgré les tentations (ah, le pain et le poulet dégustés par les voisines de table...). On l'a fait ! Certes, il faut avoir un moral d'acier pour tenir et ces trois jours sans riz (même complet), quinoa et autre lentille nous a donné des envies de restaurant. Évitez de passer à proximité d'une boulangerie au risque d'entendre votre ventre hurler : il faut bien avouer qu'on avait quand même faim ! Rien à redire sur les jus, toujours au top chez Detox Delight. Pratique aussi la livraison à domicile (ou au bureau, dans notre cas).

Est-ce qu'on le referait ? Oui, après les fêtes par exemple, histoire de rééquilibrer la balance. Allez, on vous laisse, on va tenter de refaire la recette de houmous dégusté le 3e jour.

Cure Détox Delight by Thierry Marx, à partir de 174€ les 3 jours. A noter que Detox Delight a changé récemment de nom pour devenir Pure Delight.

Clément Laré & Catherine Brezeky

À ne pas rater