Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

On a découvert l'incroyable budget beauté des millenials américains

.

300 dollars par mois... Ça en fait du fond de teint et du fard à joue. Visiblement pas pingres quand il s'agit de réapprovisionner leur vanity, les millenials américains n'ont pas peur de la dépense. Too much ? 

C'est un papier du New York Times qui a fait son chemin jusqu'à nous. Consacrant l'une de ses dernières unes aux Millenials, cette génération de gens nés entre 1980 et 2000 (dont on fait partie), le média est allé fouiner du côté de leur salle de bain. Et il en ressort que nos voisins sont très dépensiers en matière de cosmétiques. Ainsi, ils dépenseraient en moyenne 300 dollars par mois, soit un peu plus de 260 euros. Coquette somme, représentant pour la plupart un demi-loyer parisien.

Mais il faut ce qu'il faut pour adopter contouring, highlighter et autre immanquable du vanity. Surtout quand on connaît le succès là-bas des marques de cosmétiques - les plus connues (MAC, Make up for ever, L'Oréal...) mais aussi de plus récentes à la fortune fulgurante (coucou Kylie Cosmetics et Fenty Beauty).

Alors on pourrait se dire que c'est normal, c'est l'Amérique, pays de la démesure, des teints trop fardés et des brushing laqués. Mais qu'en est-il chez nous ? Se montre-t-on plus raisonnables que nos voisins ?

Un budget beauté qui explose

Selon une étude dévoilée en début d'année par le site de beauté en ligne Lookfantastic, les Français dépensent un peu moins, mais talonnent de près leurs voisins ! En effet, on achèterait pour près de 210 euros de cosmétiques par mois (6,80€/jour). Une coquette somme, qui demeure moins élevée que notre budget "fringues". Mais il est à noter que selon l'Insee, la croissance annuelle des dépenses beauté est plus forte que celle de tous les autres secteurs de "l'apparence physique" (+8% entre 1960 et 2015, contre 5% pour les vêtements).

Bref, que retenir de tous ces chiffres ? Que finalement, on est tous accros aux cosmétiques. Le boom des tutos beauté, youtubeuses et autres influenceuses (aidés par le poids des réseaux sociaux de l'image, tel Insta) fait son effet. Cela dit aussi qu'on cherche à soigner son apparence et sa peau, résultante d'une conscientisation des tous et toutes.

On sait que la pollution, la cigarette, le stress and co nous mènent la vie dure et qu'il faut prendre soin de soi. Sans doute aussi que l'envie d'avoir recours à des formulations plus safe et des produits plus éco-responsables nous poussent aussi à dépenser un peu plus pour plus de qualité. En somme, le secteur de la beauté a de beaux jours devant lui...

C.B.

À ne pas rater