Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Olivia Ruiz : la maternité l'a décomplexée

Oliva Ruiz évoque son nouveau rôle de maman pour Gala.
4 photos
Lancer le diaporama

Extrêmement discrète dans les médias, la chanteuse a donné naissance en décembre 2015 à un petit garçon. Dans un entretien à Gala, elle se confie sur sa nouvelle vie de maman et d'artiste.

Quatre ans après la sortie de son denier album, Olivia Ruiz revient en force avec "Volver", un spectacle de danse et de chansons créé pour elle par Jean-Claude Gallota, dans lequel elle joue une immigrée espagnole débarquant en France. Mais ce n'est pas tout, l'artiste sort également un nouvel opus intitulé "À nos corps-aimants". Deux projets que la jolie brune a développé pendant sa grossesse. En toute discrète, elle avait accouché de son premier enfant en décembre 2015. Un petit garçon fruit de son amour pour son compagnon depuis trois ans, un certain Nicolas. Désormais mère, Olivia Ruiz vit les choses autrement.

"Je ne suis plus la surbringueuse que j'étais"

La jeune maman de 36 ans évoque sa nouvelle vie dans une interview au magazine Gala. "Je ne suis plus la super­brin­gueuse que j'étais, qui partait seule à Cuba avec un aller sans retour, s'amuse-t-elle. Mais je suis heureuse car j'ai gagné en séré­nité. Dépen­ser de l'éner­gie à accom­pa­gner mon enfant me laisse moins de temps pour m'in­ter­ro­ger sur moi, me jauger. Je n'ai jamais eu de comptes à rendre à personne, aujourd'­hui je dois en rendre à un 'peti­tou' qui s'ap­pelle Nino, comme le dit la chan­son."

Dans son nouvel album, l'ex-candidate de la Star Academy signe douze titres aux paroles passionnées et charnelles. "La mater­nité décom­plexe. Tout à coup on peut parler de tout car on (re)sent que l'es­sen­tiel est ailleurs. La méta­mor­phose physique remet le corps au centre. Peut-être aussi parce que le plai­sir, aujourd'­hui, est au coeur de mes préoc­cu­pa­tions", poursuit-elle.

À ne pas rater