Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Nues devant le miroir pour affronter les complexes

Accepter le reflet dans le miroir, une tâche parfois compliquée.
Accepter le reflet dans le miroir, une tâche parfois compliquée.

Quel effet votre corps vous fait-il dans le reflet du miroir ? Une photographe lituanienne a proposé une expérience à douze femmes : poser en sous-vêtements et raconter leur histoire. Les clichés obtenus reflètent leur manque d'assurance et ouvrent une nouvelle voie, celle de l'acceptation de soi.

C'est un objet du quotidien, on le fixe tous les jours pour vérifier que notre jupe n'a pas un pli ou que notre maquillage n'a pas besoin d'un raccord. Dans nos sociétés individualistes où l'ego est caressé dans le sens du poil, le miroir est partout. Mais encore faut-il aimer ce qu'on y regarde.

Nombreuses sont celles qui se disent complexées lorsqu'il est question de s'y examiner. Bien sûr, sous l'influence des magazines, de la mode et de l'image générale de la femme véhiculée par les médias, notre conception du corps parfait est déformée. Dans l'idéal, c'est plutôt l'une des sylphides de Victoria's Secret qu'une des silhouettes girondes sortie de l'esprit de Niki de Saint Phalle qu'on s'imagine.

Une conception du beau qui nous enferme dans une impasse et nous contraint à détester, du moins à complexer sur ce corps si loin de celui rêvé. C'est oublié qu'une autre voie reste possible, pas toujours simple à emprunter, celle de l'acceptation, mieux, de la valorisation de soi. Mais avant cela, il faut se regarder, telle qu'on est.

Nous ne sommes pas qu'un corps

C'est l'objet de We.Women, un projet artistique mené conjointement par trois Lituaniennes, dont Neringa Rekasiute, photographe professionnelle. Depuis quelques temps, cette jeune blonde s'intéresse à l'image du corps de la femme, à notre rapport à nous-mêmes. Pour ce projet, elle a invité douze volontaires d'âge différents à poser en sous-vêtements face à un miroir.

Chacune a eu l'occasion d'évoquer son histoire et ses blessures. Certaines ont connu la dépression, d'autres luttent avec l'anorexie et la boulimie ou ont vaincu un cancer du sein. Leur mission : regarder leur reflet dans le miroir et se le réapproprier, pour enfin faire preuve de bienveillance envers elles-mêmes.

"L'objectification du corps pousse la société à se focaliser sur l'apparence physique des femmes au lieu de valoriser leur personnalité et leurs sentiments. Conséquence, près de la moitié des femmes ne sont pas satisfaites de leur corps, ce qui mène à de nombreux problèmes psychologiques ou de santé."

Neringa Rekasiute dit vouloir "inspirer les femmes, pour qu'elles acceptent et aiment leur corps tels qu'il est : avec ses cicatrices visibles et invisibles (...). Nous ne sommes pas qu'un corps - le corps est plus un contenant qu'un contenu".

Bien sûr, il faudra du temps pour changer les mentalités. Les silhouettes voutées et les regards détournés le montrent, face au miroir. Mais cette prise de conscience, cette soudaine douceur à son endroit, tel est le premier pas vers le bonheur.

Retrouvez les clichés du projet We.Women ici.

À ne pas rater