Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Noël : comment survivre au repas de famille ?

Ne vous fiez pas à cette image d'Epinal. En réalité, la tension est à son comble autour de la table, d'où des sourires bien trop suspects pour être naturels.
Ne vous fiez pas à cette image d'Epinal. En réalité, la tension est à son comble autour de la table, d'où des sourires bien trop suspects pour être naturels.

Ah, Noël, son dîner du réveillon, la famille réunie autour de la table, la dinde, les cadeaux... Et là, tonton Francis se met à parler politique, mamie commente notre tour de taille et la petite soeur balance qu'elle est devenue végétarienne. Pour sortir intact de cette soirée sans que la purée de potimarron n'atterrisse sur les murs, il va falloir garder son calme.

Noël, c'est une fête (commerciale, oui on sait) qu'on a beau adorer, il faut faire preuve d'un minimum de self control pour s'en sortir en beauté. Parce que c'est parfois la seule occasion de l'année de retrouver ses oncles et tantes et autres cousin(e)s, on se trouve mêlé à des gens aux opinions diverses et variées. Et parfois, ça peut tourner au clash ! Pour éviter la crise en pleine tournée de toasts au foie gras, on souffle un coup et on suit le guide pour adopter les bonnes attitudes face aux défis que nous réserve le réveillon.

Quand maman nous dit qu'on aurait pu mettre une robe et se faire un chignon, alors qu'on a passé une heure à se préparer.

On lui explique gentiment que le wavy, c'est LA tendance des podiums. Et que notre combinaison à paillettes, c'est le must sur le red carpet. Et toc.

Quand tonton Francis explique que, quand même, Hollande fait n'importe quoi et qu'il vote pour Marine.

On repose la tranche de saumon qu'on s'apprêtait à lui lancer sur la figure et on lui recommande la lecture de l'enquête "Les faux-semblants du Front National", qui compare la rhétorique du père et de sa fille. Tiens, ça tombe bien, on le lui a justement offert !

Quand Justine, notre petite soeur, informe la tablée qu'elle est devenue végétarienne et que le gavage des oies, c'est de la torture.

On éloigne l'assiette de foie gras et on lui demande si elle a testé les graines germées et le fondant au tofu soyeux. D'ailleurs, on a des recettes à lui passer. Et du coin de l'oeil, on observe maman qui reprend son souffle.

Quand notre mamie nous demande, l'air de rien, si on n'aurait pas pris quelques kilos.

On lui répond que oui. Mais seulement au niveau des seins. C'est chouette, hein ?

Quand notre cousin Loïc se met à railler son collègue, "qui en est" et qui s'est marié à son compagnon. "Reste à savoir qui porte la culotte".

On évoque fièrement les deux derniers mariages auxquels on a assisté. Et on lui rappelle gentiment son allure de pingouin dans sa queue de pie le jour du sien. "Dis donc, ce serait pas ta femme qui a choisi ta tenue ?"

Quand notre grand frère, marié, trois enfants, nous demande si "c'est pas trop dur d'être célibataire".

On renonce à lui rappeler qu'un mariage sur 3 part à vau-l'eau. A la place, on lui annonce qu'on file le parfait amour depuis quatre mois avec Marc, un compagnon très fidèle et câlin. Inutile qu'il sache que Marc est un Jack Russell.

Quand papa nous rappelle qu'à notre âge, notre frère était déjà propriétaire et qu'il serait aussi temps d'investir.

On évite de lui dire que notre compte est dans le rouge le 10 du mois. A la place, on lui explique qu'on ne tient pas à participer à la bulle spéculative et qu'on préfère prendre notre temps. Mais qu'on s'informe. La preuve, on ne loupe pas une seule émission de Stéphane Plaza.

Quand notre nièce déballe sa tenue de princesse en lorgnant sur le sabre laser de son frère, mais que sa mère lui dit que "ça, c'est pour les garçons".

On se retient de défier notre belle-soeur avec l'arme des Jedi. A la place, on offre le sabre laser qu'on avait en réserve à notre nièce et on lui propose de lui apprendre quelques techniques de combat, en plus, histoire de mettre la pâté à son frère.

Quand tata Susanne remarque notre pull de Noël rêne et nous demande si on va grandir, un jour.

On lui refait la choré de Beyoncé sur "Single Ladies" et on part se chercher une coupette.

Et surtout, JOYEUX NOEL !

À ne pas rater