Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Niki de Saint Phalle : à la découverte d'une femme solaire, artiste de légende

"Vous connaissez Niki de Saint Phalle ?". L'audience bredouille un "oui" général. Impossible d'être passé à côté de ses Nanas, femmes callipyges aux rondeurs colorées. Mais qui était vraiment leur créatrice ? Etam, mécène de l'exposition Niki de Saint Phalle actuellement au Grand Palais à Paris, a invité Puretrend à découvrir le travail et le parcours de cette plasticienne française de légende.

Se faire connaitre de son vivant est un rêve pour tout artiste peintre ou plasticien. Niki de Saint Phalle réussit cette prouesse alors même qu'elle est encore jeune et belle à se damner. Alors même qu'elle est une femme à une époque où ces dernières n'étaient encore bonnes qu'à faire des enfants et des plats en sauce.

Lorsqu'elle se met à peindre, peu après ses 20 ans, Niki de Saint Phalle est internée en hôpital psychiatrique pour dépression. C'est par l'art qu'elle tente d'exorciser ses démons. La jeune Française a derrière elle une carrière de mannequin et a posé pour les plus grands magazines de mode à la fin des années 40, du Vogue au ELLE... Rien ne la prédestine à devenir plasticienne, son succès sera pourtant fulgurant.

Etam s'engage pour les femmes artistes de légende

La marque Etam se dit fière d'être mécène de l'exposition Niki de Saint Phalle actuellement présentée au Grand Palais à Paris. Le but de la manoeuvre : mettre en lumière le travail, la vie de cette artiste souvent méconnue, " parfois mésestimée des conservateurs et des commissaires d'expo", glisse la conférencière au détour d'un couloir. La marque de prêt-à-porter, de lingerie et même plus récemment de cosmétiques, met à l'honneur une femme de tête avec qui elle partage des valeurs : l'audace et la fougue, l'engagement et la passion.

Car Niki de Saint Phalle, ce ne sont pas que des Nanas bariolées, c'est avant tout une pionnière, une artiste féministe et engagée qui s'est toujours assumée en tant que telle. L'exposition s'articule autour des différentes oeuvres de la plasticienne, des différentes disciplines du Nouveau Réalisme auxquelles s'est essayée cette autodidacte.

Des bas-reliefs et assemblages de ses débuts tourmentés en passant par les incontournables sculptures monumentales en grillage et papier... Le parcours créé au sein des immenses salles du Grand Palais nous en met plein la vue. L'environnement blanc et dépouillé du musée ne mettent que mieux en relief les couleurs vives caractéristiques du travail de Niki de Saint Phalle. Un travail qui émerveille par sa diversité mais aussi et surtout par son accessibilité.

L'artiste en filigrane...

Aussi pointu et reconnu soit son travail, il n'en est pas moins parfaitement lisible. Que cela soit au travers de sa représentation du mariage et de l'accouchement ou par le biais des sculptures qu'elle réalise en hommage à ses parents décédés : on décrypte aisément le travail de Niki, on perçoit la femme qu'elle était en filigrane de chacune de ses oeuvres.

Ce qui frappe tout au long de cette exposition, c'est la réalisation d'oeuvres pop, colorées et rondes, presque enfantines incarnant parfois des moments traumatisants de l'existence de l'artiste. Avec la divine Niki, tout est propice à une création festive. L'ambivalence percutante entre le fond et la forme nous pousse à nous imaginer une Niki de Saint Phalle irrémédiablement solaire : à l'image même de son art finalement.

Niki de Saint Phalle, une artiste de légende à découvrir au Grand Palais à Paris, jusqu'au 2 février 2015.

Amélie Wolf

À ne pas rater