Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Nicolas Bedos s'exprime enfin sur Doria Tillier : ''ça ne regardait que nous''

Il y a une semaine, Doria Tillier enflammait Nicolas Bedos sur le plateau du Grand Journal, durant un petit règlement de compte bien épicé. Et il faut dire que l'auteur ne s'attendait pas vraiment à une telle répartie de la part de la belle brune. Résultat ? Il a fini bouche bée. Mais il décide dans les pages du Elle de finalement lui répondre.

Nicolas Bedos ne s'attendait probablement pas à une Météo aussi orageuse la semaine dernière sur le plateau du Grand Journal. La belle Doria Tillier a en effet tenu à régler ses comptes avec l'auteur, révélant ainsi au public qu'ils ont bien eu une relation. Dans sa dernière tribune pour le magazine ELLE, qui se nomme Quand les actrices ne jouent pas, Nicolas a tenu à répondre à Doria dans un petit texte, puis revient sur d'autres actrices comme Mélanie Laurent ou encore Virginie Efira.

Souvenez-vous la semaine dernière de la phrase choc de Doria Tillier "Je ne savais pas qu'on suçait les potes". Nicolas Bedos s'est retrouvé bouche bée face à la sulfureuse brune mais lui répond désormais dans le Elle : "Je me souviens de Doria Tillier, qui, au sortir d'un sketch génial qui venait de faire pisser de rire des centaines de milliers de gens, cherchait un taxi - seule - dans le vent glacé du 15ème, afin de rentrer dans son deux-pièces - seule - et de manger - seule - une barquette Picard sortie du micro-ondes : 'Est-ce que ça t'a plu ?' (...) Je me souviens très bien de Doria lorsque - des années plus tôt, bien avant qu'on parle d'elle et qu'elle ose parler de nous - je l'avais applaudie après qu'elle m'eut joué divinement une scène de Pretty Woman en plongeant, tête en arrière, dans un bain moussant : 'Oui Doria, ça m'a plu, beaucoup. Mais ça ne regardait que nous' ". Voilà qui est dit.

L'écrivain revient ensuite sur d'autres de ces rencontres avec des actrices, dont Mélanie Laurent : "Je me souviens d'elle au sommet de sa gloire tarantinesque, faisant transpirer de désir des millions d'anonymes en posant - irrésistible d'arrogance - en couverture de tous les magazines mais sanglotant chaque soir dans sa loge minuscule de ne pas en rencontrer un seul susceptible de l'aimer pour de vrai."

Concernant Marion Cotillard : "Je me souviens d'elle juste après son oscar, auréolée donc esseulée au milieu d'attachés de presse, de vigiles, ne sachant même plus où ils l'emmenaient (...) et demandant avec un sourire de gamine expatriée les nouvelles fraîches des vieilles copines : 'Tout ce qui m'arrive, tu penses que ça leur plaît à elles ?"

Sur Virginie Efira : "Je me souviens d'elle, rêvant dès le départ de donner la réplique à Brad Pitt ou Dujardin mais obligée - avant cela - de présenter Mégamix (...) puis Nouvelle Star, accumulant enfin assez de notoriété pour doubler le personnage de Liz dans Garfield 2 ! 'Tu crois que je leur plairai un jour ?'"

Et enfin, sur Ludivine Sagnier : "Je me souviens d'elle sortant de chez elle à l'aube blafarde (...) Je me souviens d'elle se faisant maquiller comme un Renoir, habiller comme une grisette, éclairer comme une vedette pour mieux jouer ma fiancée devant la caméra jusqu'à ce que la nuit tombe et qu'elle retrouve enfin les baisers véritables de son vrai fiancé : 'Tu crois que je lui plais toujours, même démaquillée ?"

Des actrices et des doutes, quelques petits réglements de compte, le tout à retrouver dans les pages du Elle.

À ne pas rater