Accueil
Mode
Accessoires
Chaussure
Lingerie
Maillot de bain
Morpho
Street Style
Fashion week
Sélection
Beauté
Maquillage
Manucure
Soins
Bien-être
Coiffure
Vernis
Rouge à lèvres
Frange
Balayage
Lissage
Brushing
Coloration
Coiffure afro
Tous les dossiers
Joaillerie
Horlogerie
Mariage
Coiffure de mariage
Maquillage de mariage
Célébrités
1 Star, 1 Style
Copier le look !
Match de look

Natasha St-Pier : l'interview mode, regrets capillaires, et grossesse

Natasha St-Pier est de retour dans les bacs avec son album "Mon Acadie". Puretrend a rencontré la chanteuse canadienne de 34 ans quelques jours avant la sortie de cet opus histoire de discuter musique et inspirations mais aussi routine beauté et mode canadienne. 

Quinze ans avant "Mon Acadie", vous sortiez le single qui a lancé votre carrière "Je n'ai que mon âme". Depuis, vous avez arboré beaucoup de styles et de coiffures différentes. Est-ce qu'il y un look ou une tendance que vous regrettez particulièrement ?

Natasha St-Pier : La période cheveux roux qui rebiquent ! Ce n'est pas que je le regrette, je le trouve moche mais ce sont mes débuts. Mais je ne l'aimais déjà pas à cette époque. Quand je revois les photos, je trouve que je fais plus vieille qu'aujourd'hui. Je n'étais pas fan, mais quand on a des producteurs très âgés et qu'on est une jeune artiste, quand on nous dit : "tu vas faire ça comme ça"... Moi je me sentais pas la force de tenir tête à ces gens-là. C'est entre autre Pascal Obispo qui m'a appris à m'exprimer et à oser avoir un avis même si je travaille avec des gens qui ont de l'expérience. Mais avant ça, je n'osais pas avoir un avis et du coup sur mon look non plus.

Vous avez l'impression d'être quelqu'un d'autres selon vos couleurs de cheveux ?

Pas du tout. Pour moi changer de couleur de cheveux, c'est la même chose que de les avoir attachés ou détachés !

Est ce que lorsqu'on devient célèbre on est plus critique envers son look au quotidien ?

Je pense que personne n'aime se voir en photo et quand on se filme et qu'on regarde sur les vidéos de famille on se dit tous : "ah j'ai l'air de ça" et qu'on entend notre voix enregistrée on se dit : "ah c'est ça ma voix, c'est atroce !" Et bien c'est la même chose quand on est connu et on pense qu'avec le temps on s'habitue, mais non.

À notre époque beaucoup de stars enceintes posent pour des magazines, nues ou pas. Vous y avez pensé ?

Je ne suis pas une fan des photos de grossesse. Je sais pas pourquoi, mais je ne trouve pas ça poétique. Il y a des gens qui trouvent ça beau, je les comprends, mais moi c'est quelque chose que je ne peux pas faire. La photo assise par terre avec ton ventre moulé dans du tissu, je conçois qu'on puisse aimer, mais ce n'est pas mon cas.

Deux stars ont fait des looks de grossesses un véritable art. Vous êtes plutôt team Kim Kardashian ou Kate Middleton ?

Rah, j'espère plus Kate Middleton (rires) !

C'est quoi votre routine beauté ? Est-ce qu'une future maman a vraiment le temps d'en avoir une ?

Oui, il y a un truc qui a beaucoup changé depuis que je suis enceinte. On a toutes peur de la peau qui s'étire pendant une grossesse donc on met beaucoup d'huile et de crème. Donc, j'ai la peau beaucoup plus douce depuis que je suis enceinte parce que dès que je sors de la douche je me tartine du cou jusqu'aux chevilles !

Est-ce que vous avez quelqu'un qui vous habille pour vos apparitions publiques ?

J'ai une styliste pour les apparitions télé, surtout depuis que je suis enceinte parce que je trouve que c'est très difficile de s'habiller pendant une grossesse. C'est compliqué de trouver des jolis vêtements de femmes enceintes qui passent bien à la télé parce que souvent ce sont des pièces confortables et pas nécessairement très fashion. J'ai envie de garder un certain style même enceinte et du coup je suis contente d'avoir une styliste qui m'aide. Au début de ma grossesse, je pensais qu'on pouvait juste prendre des vêtements quelques tailles au-dessus mais ça ne fonctionne pas parce qu'on ne prend pas du poids au même endroit que quand on grossit. Du coup, passer du 36 au 40, ça ne fonctionne pas (rires).

Vous avez une marque fétiche ?

J'aime beaucoup les vêtements de sport, je suis très Roxy Quicksilver, tout cet univers du sport de glisse. Il y a de plus en plus de vêtements techniques qui sont confortables, qui permettent de faire du sport tout en gardant un certain style. Avant, ce n'était pas vraiment beau...

Histoire de couper court aux clichés, c'est quoi la mode canadienne en vrai ?

On imagine à tort que tous les Canadiens mettent de la fourrure. Il y en a qui en mettent bien sûr, mais il n'y a pas que ça. Je pense que la mondialisation est passée par là et que la mode canadienne est la même que la mode américaine et la mode en générale. Avec les défilés à Paris, Londres, Tokyo, New York, on a tous un peu le même look.

Est-ce qu'il y a un style que vous vous interdisez ?

Il y a une marque que je m'interdis mais je ne vais pas le dire (rires). Il y a des marques qui ne me parlent pas du tout ou même certaines me parlent mais qui ne vont pas à ma silhouette et ça c'est hyper frustrant. J'ai appris, au-delà d'une marque, les types de vêtements qui vont avec mon corps et ceux qui y vont moins à force de travailler avec des stylistes. Au départ, on met ce qu'on trouve beau et on n'a pas forcément le recul nécessaire, et l'oeil de la caméra.

Sinon, pour conclure... par le plus grand des hasards est-ce que vous avez un prénom préféré par exemple pour un garçon ?

Oui, on a trouvé mais on ne le dit pas (rires). Moi, j'aime bien prendre les devants pour éviter toute incursion dans ma vie privée, du coup je préfère dire les choses comme j'ai annoncé ma grossesse et je dis ce que j'ai envie de dire !

L'album "Mon Acadie" est disponible depuis le 2 octobre 2015.

Propos recueillis par Marie Bresson-Mignot

À ne pas rater